Techno

L'Italie dévoile les déclarations d'impôts des citoyens

Le ministère des Finances italien met en ligne les déclarations
d’impôts des contribuables avant de se faire rabrouer par l’Autorité
italienne des libertés individuelles.

Les
revenus des Italiens ont délibérément été publiés hier sur le site du
ministère des Finances italien avec pour objectifs d’accroître la
transparence et de réduire l’évasion fiscale. Résultat, des milliers
d’internautes se sont rués sur le site le rendant alors inaccessible.

L’administration fiscale italienne a publié les noms, adresses,
dates de naissance, déclarations de revenus et impôts payés par les
contribuables pour l’année 2005. Mercredi après-midi toutefois,
l’Autorité italienne des libertés individuelles a interdit la
publication de ces informations et ordonné la fermeture du site.

Le directeur du bureau des impôts, Massimo Romano, a déclaré à
l’agence de presse ANSA que la démarche était «dans l’intérêt public
afin de permettre la libre circulation de l’information dans un cadre
de transparence».

«Je n’ai fait qu’appliquer la loi», s’est défendu le vice-ministre des
Finances, Vincenzo Visco, soulignant que la législation prévoyait
depuis 1972 la possibilité pour les citoyens d’accéder aux mêmes
informations en se rendant dans les centres des impôts.

Les associations de consommateurs étaient partagées. Si certaines
ont salué «un acte de transparence démocratique», d’autres ont dénoncé
«un instrument honteux de délation», rapporte le quotidien français Les Échos.

Articles récents du même sujet