Techno

Israël: la pub à profit

En Israël, un opérateur de téléphone mobile offre des minutes gratuites à ses abonnés en échange du visionnement de publicités.


«Ce
que nous vendons à Coca-Cola, c’est du temps de cerveau humain
disponible», avait déclaré en 2004, Patrick Le Lay, l’ex-PDG de TF1,
dans un entretien publié dans le livre Les Dirigeants français et le changement.

En Israël, l’opérateur Cellcom
a bien saisi le message en lançant hier une offre permettant à ses
abonnés d’accumuler des minutes de communications gratuites en échange
de la disponibilité de leur cerveau. Pour cumuler ces minutes, les
abonnés doivent regarder des publicités sur leur téléphone mobile et
répondre ensuite à des questions, afin de prouver qu’ils étaient bien
attentif. Cellcom offrira en échange jusqu’à 45 minutes par mois à ses
abonnés.

«C’est un moyen pour nous d’attirer de nouveaux jeunes abonnés», a
déclaré à l’agence Reuters le vice-président du marketing de Cellcom,
Adi Cohen, qui a également précisé que ce modèle économique n’affectera
pas les finances du groupe et permettra d’offrir un service moins
dispendieux aux moins de 30 ans, visés par cette offre.

Cellcom est le premier opérateur mobile en Israël avec 3,1 millions
d’abonnés. L’offre qui permettra, selon Cohen de «savoir exactement ce
que les clients veulent et être plus ciblés», s’inspire de Sugar Mama une offre proposée par Virgin Mobile aux États-Unis depuis 2006.

Articles récents du même sujet