Techno

Les spécifications du Bluetooth 4.0 misent sur l'économie d'énergie

Le Bluetooth Special
Interest Group a dévoilé l’avenir du Bluetooth après en avoir approuvé
les premières spécifications. L’évolution du protocole de transfert
sans fil sur de courtes distances misera sur l’économie d’énergie pour
les appareils de nouvelle génération du milieu sportif, de la santé et
de la sécurité, notamment.

Le Bluetooth 4.0 inclura le mode Bluetooth
Low Energy Wireless qui devait permettre une consommation réduite en
énergie. Ceci devrait favoriser son intégration sur une nouvelle gamme
de terminaux, donc vers de nouveaux usages.

Le mode Low Energy ouvre la porte à deux usages. Le Dual Mode
permet une utilisation que les usagers connaissent bien, c’est-à-dire
un échange bidirectionnel entre un mobile et une oreillette, par
exemple.

Le Single Mode se distingue en n’autorisant que des
échanges de façon unidirectionnelle entre un senseur et un portable,
par exemple. Ce mode «épuré» procurera une plus grande économie
d’énergie de la batterie.

La vitesse de transfert du Bluetooth 4.0 sera de l’ordre de 1Mb/s
pour des paquets d’une taille située entre 8 et 27 octets. De plus, la
version 4.0 utilise la bande de 2,4 GHz qui offre et garantit une
latence de 3 millisecondes à cause de son «principe d’étalement de
spectre par saut de fréquence», soutient le Special Interest Group.

Les adresses des périphériques communiquant avec le Bluetooth seront
encodées en 32 bits, ce qui autorise la connexion de plusieurs
appareils simultanément. De plus, la portée de la connexion sans fil
s’est améliorée pour atteindre jusqu’à 100 mètres.

Le groupe Bluetooth a annoncé que les premiers appareils compatibles
avec le Bluetooth 4.0 seront commercialisés dès l’été 2010. Par
exemple, les téléphones, les portables, les montres, les capteurs des
sportifs et relatifs au secteur de la santé, les téléviseurs, etc. Le consortium Bluetooth
est un regroupement des principaux acteurs participants au
développement de cette technologie sans fil, tels Ericsson, IBM, Intel,
Agere, Motorola, Nokia, Toshiba et Microsoft.

En guise de comparatif, la version 3.0 du Bluetooth – annoncée en
version définitive il y a 10 mois -, était axée sur l’utilisation du
Wi-Fi pour faciliter le transfert de données volumineuses.

Articles récents du même sujet