Sports

Jeux du Québec: un bilan «très positif» pour Montréal

L'équipe féminine de basket de Montréal a été l'une de belles surprises de ces Jeux du Québec 2016. Photo: Gaetan Dussault/Jeux du Québec

Même si l’objectif de décrocher plus de 70 médailles n’a pas été atteint, la délégation de Montréal se montre très satisfaisante de la performance de ses jeunes athlètes lors de ces Jeux du Québec.

Avec 44 médailles dont 20 or pour Montréal*, Yves Collin pourrait afficher une grosse pointe de déception. Alors que le responsable de la région espérait avant la compétition égaler au minimum le beau bilan établi en 2014 à Longueuil (74 médailles dont 23 titres), celui-ci ne boude pas son plaisir, quelques heures après la fin des épreuves.

«C’est très positif, clame-t-il. Contrairement à la dernière édition, on a été plus performant dans les sports collectifs qu’individuels. C’est ce qui explique notamment cette différence dans le nombre de médailles.»

Le basket cartonne
Dès les premiers jours, Montréal a brillé et a tenu son rang. Au volley féminin, les joueuses de l’île, considérées parmi les favorites, ont décroché l’or.

Au soccer, les garçons ont remporté un historique troisième titre consécutif, alors que les filles ont atteint une belle cinquième place pour leur première présence dans l’élite de cette compétition.

Le dernier jour de ces Jeux, Montréal a encore décroché deux médailles au basket. Chez les hommes, la délégation était «en mission», comme l’avouaient plusieurs jeunes après la finale gagnée face à la Rive-Sud.

La surprise provient de l’équipe féminine, finaliste, qu’Yves Collin n’attendait pas à ce niveau. «C’est la première fois de l’histoire des Jeux qu’on atteint ce niveau», précise-t-il.

La natation en recul
Autre satisfaction, le tir à l’arc. Avec notamment deux titres pour le surprenant Maxim Deslandes, 12 ans, originaire de Pointe-aux-Trembles, et pour le Rosemontois Anthony Magliocco, la délégation s’est emparée de la quatrième place dans cette discipline. «Objectif accompli», assure Yves Collin.

Si en athlétisme, le chef de la délégation affirme être globalement ravi, avec des résultats sensiblement égaux aux dernières éditions (16 médailles dont 5 en or, contre 20 en 2014), il ne commente pas le bilan en net recul en natation, avec 12 médailles conquises, contre 40 en 2014.

Yves Collin regrette cependant l’absence de jeunes engagés dans les catégories OSQ, qui prive Montréal de nombreux potentiels podiums.

«Contrairement aux autres régions, on n’a pas développé de programmes de ce type chez nous. Chaque année, on essaye de se trouver une cellule de développement, de créer en club. Malheureusement nous n’avons pas encore réussi», explique-t-il, avant d’avouer également une déception au baseball, avec une 5e place alors que l’équipe visait l’or.

Optimisme
Malgré une 7e place au classement général, loin derrière la délégation de Rive-Sud, sacrée vainqueur de cette 51e finale des Jeux du Québec, Yves Collin se dit «optimiste.»

«Parfois c’est mon grand défaut, je suis trop optimiste, sourit-il. Mais il y a de bonnes raisons de l’être. Le golf et le BMX vont par exemple se développer bientôt.»

La prochaine édition des Jeux du Québec d’été se déroulera à Thetford Mines en 2018. La ville d’Alma organisera quant à elle l’édition hivernale du 24 février au 4 mars 2017.

*La région de Montréal regroupe les arrondissements de Ahuntsic-Cartierville, Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce, Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, Plateau Mont-Royal, Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles, Rosemont-La Petite Patrie, Sud-Ouest, Ville-Marie, Villeray-St-Michel-Parc Extension.

Articles récents du même sujet