Actualités

Coderre promet 250 policiers en début de mandat

Un policier du SPVM Photo: Josie Desmarais/Métro

Présenté comme un cheval de bataille de la candidature Coderre, Ensemble Montréal présentait ce matin son plan vigilance et de sécurité qui passerait notamment par l’embauche de 250 policiers supplémentaires dès le début de son mandat.

Denis Coderre l’avait déjà clamé haut et fort, Montréal n’est pas sécuritaire. L’ex-maire de Montréal a présenté lundi matin comment il rendrait «la quiétude» aux Montréalais.

Selon lui, près de 250 policiers manqueraient à l’appel dans les rangs du SPVM. Le candidat d’Ensemble Montréal entend bien régler ce manque d’effectifs en pourvoyant autant de postes dès le début de son mandat. M. Coderre entend également évaluer «la création de nouveaux postes de quartier pour répondre à la hausse d’effectifs et pour assurer une présence dans tous les arrondissements».

Les fusillades se multiplient, tout comme les tentatives de meurtre et les crimes impliquant une arme à feu. Pour régler un problème, il faut d’abord le reconnaître: Montréal n’est pas sécuritaire en ce moment.

Denis Coderre, chef d’Ensemble Montréal

Le parti compte également, «si le besoin se fait sentir», de demander à Québec de modifier le règlement afin de hausser le plafond des policiers à 5000.

Denis Coderre entend de plus doubler les effectifs des patrouilleurs de l’Équipe de soutien aux urgences psychosociales, mais aussi ceux de l’Équipe mobilité de référence et d’intervention en itinérance du SPVM.

Ensemble Montréal entend miser sur une «réelle stratégie de prévention» pour proposer une échappatoire à la violence. Cette volonté passera notamment par un plan culture et sport ainsi qu’une «analyse des besoins, des ressources existantes et des manques à combler sur le territoire en collaboration avec les acteurs communautaires».

De meilleures formations et plus d’équipement

L’ex-maire de Montréal entend moderniser la police montréalaise en mettant notamment l’accent sur les formations et l’équipement. En ce sens, M. Coderre et son équipe veulent «rétablir et bonifier les formations offertes aux policiers et à établir des partenariats avec les universités pour favoriser des pratiques innovantes et s’adapter en temps réel aux nouveaux enjeux.».

Pour assurer une meilleure communication et une meilleure cohésion entre le SPVM et l’Hôtel de Ville, Denis Coderre entend réaliser une des idées qu’il avait déjà suggérée, celle de nommer le directeur du Service de police comme Directeur général adjoint de la Ville de Montréal.

M.Coderre veut également revoir la structure des comités de vigie et favoriser les discussions entre les communautés et le SPVM.
Ce souci de communication sera aussi au centre de la création d’un groupe de villes canadiennes contre la violence afin de porter la voix de l’ensemble des villes canadiennes et de partager leurs pratiques.

M. Coderre a finalement de nouveau abordé la question des caméras portatives qui, selon lui, peuvent contribuer à redonner la confiance dans la police aux Montréalais. Alors que Projet Montréal avait annoncé équiper les policiers de ces caméras début 2022, Ensemble Montréal lancera un appel d’offres dans les 100 premiers jours du mandat du parti s’il est élu.

Concernant l’équipement des policiers, le parti compte également dresser un inventaire de l’état de fonctionnement de leurs outils et matériels roulants.

L’équipe Coderre compte de plus mieux équiper la ville pour améliorer la sécurité. Cela passera par résoudre des problèmes de luminosité dans certains quartiers propices aux trafics et actes criminels, mais aussi par l’implantation après consultation de caméras de surveillances dans certains «secteurs chauds» et notamment près des stations de métro.

Des annonces tardives pour Projet Montréal

Du côté de Projet Montréal, on ne manque pas de signaler des annonces tardives. Une remarque déjà émise par Valérie Plante lors du dernier débat sur LCN.

M. Coderre a attendu à la toute fin de la campagne pour présenter un plan incomplet et non chiffré sur ce qu’il considère sa priorité. Il est clair que le seul choix responsable sur les questions de sécurité publique, c’est Projet Montréal. Nous avons un plan clair, concret, mesurable et chiffré qui intervient sur tous les fronts, de la prévention avec nos groupes communautaires et nos équipes mixtes, à la bonification des équipes d’enquêteurs, jusqu’à la lutte contre le trafic d’armes et les groupes criminalisés.

Projet Montréal

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet