Montréal
11:41 28 avril 2021 | mise à jour le: 28 avril 2021 à 16:33 temps de lecture: 5 minutes

Élections municipales: Denis Coderre recrute un ancien élu de Projet Montréal

Élections municipales: Denis Coderre recrute un ancien élu de Projet Montréal
Photo: Josie Desmarais/MétroDenis Coderre a présenté deux nouveaux candidats pour son parti Ensemble Montréal, Guillaume Lavoie et Serge Sasseville.

Le chef d’Ensemble Montréal, Denis Coderre, recrute dans son équipe Guillaume Lavoie, un ancien élu de Projet Montréal, qui se présentera à la mairie d’arrondissement de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension.

Denis Coderre, qui tentera de défaire Valérie Plante aux prochaines élections municipales le 7 novembre, en a fait l’annonce lors d’une conférence de presse mardi alors qu’il présentait deux nouveaux candidats. 

L’ancien vice-président de Québecor Serge Sasseville se présentera quant à lui comme conseiller de la Ville dans le district Peter McGill.

D’autres présentations de candidats sont à venir au courant des prochaines semaines, a laissé savoir Denis Coderre aux journalistes. 

Guillaume Lavoie pour Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension

Guillaume Lavoie, qui a été conseiller municipal dans Rosemont–La Petite-Patrie de 2013 à 2017 sous la bannière de Projet Montréal, rejoint les rangs d’Ensemble Montréal.

En 2016, à la suite de la défection du chef Richard Bergeron, Guillaume Lavoie s’était présenté à la course à la chefferie du parti. Il a cependant été battu par Valérie Plante à l’issue d’un vote très serré de 998 voix contre 919.

Après cette défaite, M. Lavoie a rapidement annoncé son retrait de la politique municipale. 

Le spécialiste en politiques publiques ainsi qu’en économie circulaire et collaborative fait son retour dans l’arène politique alors qu’il se présentera à la mairie d’arrondissement de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension, actuellement dirigé par Giuliana Fumagalli. 

La mairesse Fumagalli avait d’abord été élue sous les couleurs de Projet Montréal en 2017 avant d’être exclue du parti à la suite d’accusations de harcèlement. Mme Fumagalli souhaite briguer un autre mandat avec son nouveau parti, Quartiers Montréal.

Selon Guillaume Lavoie «les citoyens de Villeray-St-Michel-Parc-Extension sont victimes des problèmes de leadership et des comportement problématiques de la personnes qui est à la tête de l’arrondissement».

Par ailleurs, en plus d’être le responsable en matière économique d’Ensemble Montréal s’il est élu, M. Lavoie co-présidera le comité de la plateforme électorale du parti. «Je veux créer la plateforme la plus ambitieuse pour un Montréal progressiste, verte, innovante et rigoureuse», a-t-il déclaré.

«On ne l’avait pas facile à l’époque»

Rappelons que Guillaume Lavoie et Denis Coderre ont croisé le fer plusieurs fois alors qu’ils étaient des adversaires politiques. «On ne l’avait pas facile à l’époque. C’était quelqu’un qui était très virulent, mais surtout pertinent», a confié l’ex-maire de Montréal en conférence de presse mardi. 

En entrevue avec Métro, Guillaume Lavoie avait notamment accusé M. Coderre «d’improviser» alors qu’il tentait d’être élu à la tête de Projet Montréal. «C’est une grande différence entre Denis Coderre et moi, mentionne-t-il. Quand j’annonce quelque chose, c’est réfléchi. Je sais exactement où je m’en vais.»

Or, Guillaume Lavoie estime que «Denis Coderre a changé», mais que «Projet Montréal a aussi profondément changé». «Si aujourd’hui, j’avais à faire un choix, je serai incapable de me reconnaitre dans ce parti qui un jour fut le mien. Il a profondément changé et, ici, on pourra dire que le changement n’est pas nécessairement toujours pour le mieux», a-t-il précisé.

Cependant, Guillaume Lavoie a insisté sur le fait qu’il ne reniait pas ses «appartenances passées». «En contrepartie, je ne prends aucune responsabilité sur les choix qui ont été faits par le parti ou le caucus depuis que je l’ai quitté en novembre 2017», a-t-il ajouté.

De son côté, Denis Coderre considère avoir eu de «magnifiques débats» avec M. Lavoie. En politique, «il ne faut rien prendre de personnelle, a-t-il souligné. […] Il veut faire la job, je veux faire la job et on est capables de la faire ensemble. C’est tout.»

Serge Sasseville dans le district Peter-McGill

Pour sa part, Serge Sasseville fait un tout premier saut en politique, alors qu’il se présentera comme candidat dans le district Peter-McGill, situé dans l’arrondissement Ville-Marie. C’est présentement Cathy Wong qui est la conseillère dans ce district de la ville.

S’il est élu, Serge Sasseville sera aussi le responsable d’Ensemble Montréal en matière de Culture et de Patrimoine, ainsi que «le négociateur du parti en matière fédérale et provinciale».

En plus de ses 32 années à occuper divers postes au sein de Québecor, M. Sasseville a siégé au sein de nombreux conseils d’administration, notamment à titre de président du C.A. de la Fondation de la Place des Arts et du C.A. d’Angèle Dubeau & La Pietà.

Denis Coderre s’est aussi dit fier d’avoir rallier à ses rangs un candidat qui représente la diversité sexuelle, Serge Sasseville étant un homme homosexuel.

Articles similaires