Montréal

Silicon Valley verte, lien structurant et navettes: Coderre dévoile son programme

Denis Coderre, chef d'Ensemble Montréal et candidat à la mairie, lors d'un point de presse.
Photo: Josie Desmarais/Métro

C’est ce matin que le chef d’Ensemble Montréal, Denis Coderre, et son équipe ont présenté aux Montréalais leur plateforme électorale et leurs engagements à l’approche des élections municipales.

Nous avons été à l’écoute des citoyens, commerçants et partenaires de tous les horizons et nous répondrons aux problématiques vécues par chacun d’entre eux afin de bâtir un Montréal pour tous les Montréalais. Notre désir le plus cher est de retrouver une métropole rayonnante, nous le devons à tous nos citoyens et citoyennes.

Denis Coderre, chef d’Ensemble Montréal

La «Silicon Valley verte du Québec»

Afin d’apporter un nouveau souffle à Montréal, Denis Coderre veut «redonner au centre-ville toute son effervescence» en augmentant sa fréquentation et ses résidents. Cette volonté de renouveau pour le parti de M. Coderre passera aussi par un désenclavement de l’Est de Montréal pour en faire la «Silicon Valley verte du Québec». Denis Coderre souhaite verdir ce secteur de la métropole en attirant des entreprises écologiques, en y implantant des habitations écoresponsables et en privilégiant une économie sociale et circulaire. 

Les autres quartiers ne seront pas oubliés, assure l’équipe de M. Coderre, qui souhaite que Montréal ne compte plus «aucune rue sans arbres». Ensemble Montréal compte assurer la protection et l’augmentation des espaces verts, et continuera également les démarches pour une reconnaissance du statut patrimonial du Mont-Royal à l’UNESCO, déjà souhaité en 2017.

Tout comme son adversaire Valérie Plante, Denis Coderre appuie la création d’un registre des loyers, ainsi qu’un plan majeur pour lutter contre l’insalubrité des logements dans la métropole. Ensemble Montréal veut notamment imposer aux propriétaires commerciaux «une inspection indépendante d’insalubrité pour les logements datant de plus de 20 ans». Le nombre d’inspecteurs et d’inspections sera aussi revu à la hausse, et une taxe à l’insalubrité sera instaurée. 

Caméras portatives et charte de qualité en transport

Estimant que Montréal n’est plus sûr, le candidat d’Ensemble Montréal souhaite remettre à l’avant-scène la question des caméras portatives pour les patrouilleurs du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), dès la première année de son mandat. De son côté, l’administration Plante avait annoncé vouloir mettre en place ces caméras portatives au début de 2022.

Le parti Ensemble Montréal s’engage également dans sa plateforme électorale «à mettre à jour le portrait annuel des personnes en situation d’itinérance», afin d’établir une planification post-pandémie.

«Pour inciter les Montréalais à opter pour les transports en commun, encore faut-il leur assurer un service qu’ils ont envie d’utiliser», peut-on lire dans le communiqué d’Ensemble Montréal. En ce sens, Ensemble Montréal entend mettre en place une «Charte d’engagement de la qualité» pour assurer confort et sécurité aux usagers des transports. Concernant les nombreux projets de transports de la métropole, comme la ligne bleue, ou «le lien structurant avec Lachine» (qui n’est pas sans rappeler la ligne rose de Valérie Plante), un comité de suivi avec un échéancier sera mis en place. 

En lien avec l’idée d’une Silicon Valley verte, Denis Coderre et son équipe souhaitent également pérenniser et augmenter la fréquence du service de navettes fluviales. En plus des dessertes vers le centre-ville, Ensemble Montréal souhaite étendre le service à d’autres banlieues riveraines, par exemple Terrebonne, Repentigny, Varennes, en mettant en place des projets pilotes. 

«Montréal n’est pas simplement une somme d’arrondissements»

La Ville de Montréal sous Denis Coderre compterait également récupérer la compétence du parc immobilier scolaire. Ce transfert permettrait d’investir et de dynamiser les quartiers en créant plus de bibliothèques et de centres sportifs, selon l’équipe d’Ensemble Montréal. 

L’administration Coderre s’engage également à respecter un «standard de bonnes consultations» afin que tous ces projets soient en adéquation avec la volonté des habitants. En collaboration avec l’Office de consultation publique de Montréal (OCPM), ces consultations devront définir le minimum d’informations à fournir aux citoyens, le délai minimum de réponse, le taux de réponse minimum pour considérer la consultation exemplaire, ainsi qu’un bassin minimum de personnes à rejoindre. 

Montréal n’est pas simplement une somme d’arrondissements. Il s’agit à la fois du cœur de la région métropolitaine, de la métropole du Québec et d’une ville de calibre mondial.

Denis Coderre, chef d’Ensemble Montréal

Aux artistes montréalais, qui ont été éprouvés ces derniers mois, Coderre promet un statut d’intermittent afin de leur assurer une meilleure sécurité d’emploi. 

Le parti promet également de faire de Montréal une ville «amie des animaux». Deux nouveaux refuges seraient créés dans l’Est et l’Ouest de Montréal, ainsi qu’un fonds central d’aide aux arrondissements, afin de créer ou de réaménager les parcs à chiens de la métropole. 

Articles récents du même sujet