Lachine & Dorval
12:06 30 juillet 2020 | mise à jour le: 30 juillet 2020 à 15:37 temps de lecture: 2 minutes

Double rémunération pour les futurs préposés formés pour les CHSLD

Double rémunération pour les futurs préposés formés pour les CHSLD
Photo: Archives

Les futurs préposés aux bénéficiaires (PAB) admissibles à la Prestation canadienne d’urgence (PCU) et celle pour étudiants (PCUE) peuvent empocher à la fois le chèque du fédéral et la bourse provinciale durant leur formation accélérée pour travailler dans les CHSLD, une double rémunération qui leur permet d’atteindre un revenu mensuel de 5000$.

Afin d’encourager ces futurs «anges gardiens», le gouvernement du Québec offre des bourses d’étude de 760$ par semaine pendant la formation. Cette somme n’est pas considérée comme un gain en termes de travail par Ottawa dans les 1 000$ de revenus combinés que l’on peut toucher en plus de la PCU.

Pour la PCUE, les prestataires reçoivent 1250$  – ou 2000$ s’ils sont handicapés ou ont des personnes à charge – et ne sont pas pénalisés s’ils participent à la formation accélérée. Toutefois, la PCU et la PCUE sont imposables.

Failles

La PCU et la PCUE, bien qu’elles étaient nécessaires particulièrement au plus fort du confinement, sont perfectibles, admet le chroniqueur financier au 98,5 FM Montréal, François Gagnon.

Pour des motifs financiers, dont une faible imposition, le choix de rémunérer les étudiants sous forme de bourse se justifie selon lui.

Toutefois, il considère que les deux paliers de gouvernement «l’ont échappé» en permettant aux futurs PAB en CHSLD de continuer à toucher la PCU durant leur formation.

«La mentalité du gouvernement du Québec, c’est l’état d’urgence. Ils avaient besoin le plus rapidement possible de 10 000 travailleurs et de les attirer. Est-ce que les fonctionnaires l’ont fait de mauvaise foi? Je ne pense pas.» – François Gagnon, chroniqueur financier

«La PCUE [et la PCU] relève du gouvernement fédéral et non du gouvernement du Québec. Ultimement, c’est au fédéral de revoir leurs critères», affirme le cabinet du ministre québécois de la Santé et des Services sociaux.

De son côté, Ottawa confirme les informations sans toutefois vouloir émettre de commentaires.

Des préposés en poste actuellement gagnent un peu plus de 2000$ mensuellement dans le secteur privé.

10 000

C’est le nombre minimum de postes de PAB que le gouvernement espère avoir comblé d’ici à l’automne.

Articles similaires