Éducation
05:00 11 novembre 2020 | mise à jour le: 11 novembre 2020 à 15:04 temps de lecture: 4 minutes

Le rôle du conseiller d’orientation

Le rôle du conseiller d’orientation
Photo: Archives Métro

La majorité des commissions scolaires et des écoles privées du Québec offrent les services d’un conseiller d’orientation. Mais à qui s’adresse ce service et en quoi consiste‑t‑il exactement?

Devant plus de 4 000 formations scolaires, 1 300 métiers et professions et un nombre incalculable de sites web portant sur le sujet, il est normal qu’un jeune puisse devenir anxieux lorsqu’il doit faire un choix de formation ou de carrière!

Heureusement, il peut se tourner vers le conseiller d’orientation (c.o.) de son école pour être guidé et outillé. Mais le conseiller d’orientation peut aussi offrir du soutien à d’autres personnes.

Un guide auprès des élèves

Le conseiller d’orientation en milieu scolaire aide les élèves à développer une meilleure connaissance d’eux-mêmes, notamment en les invitant à porter attention à leurs traits de personnalité, leurs aptitudes, leurs valeurs et leurs intérêts, et en les accompagnant dans le choix d’une formation ou d’une profession.

Un guide auprès des enseignants et de la direction

Auprès de la direction et des enseignants, il peut aussi jouer un rôle de soutien et de conseiller, notamment lors de la mise en place de plans d’intervention, de l’implantation des contenus obligatoires en orientation scolaire et professionnelle ou encore, lors d’activités orientantes (capsules sur les métiers et professions, conférences, visites scolaires et industrielles, journées carrières, stages d’un jour).

Intervention auprès des élèves

Le c.o. intervient principalement au deuxième cycle du secondaire. Toutefois, dans certaines écoles, les jeunes commencent à le côtoyer dès le premier cycle. Le conseiller est amené à faire certaines interventions, selon les écoles.

• 1re et 2e secondaires : il peut offrir quelques présences en classe. Ses interventions visent la persévérance scolaire et la découverte de soi et des mondes scolaire et professionnel.

• 3e secondaire : en groupe ou en intervention individuelle, le c.o. accompagne les jeunes dans leur découverte de soi, intensifie les activités orientantes et sensibilise les élèves à l’importance de leurs choix de cours pour les années à venir.

• 4e et 5e secondaires : le c.o. accentue les rencontres d’orientation de groupe et, surtout, individuelles. Il aide les élèves à clarifier les éléments clés de leur identité et à préciser leurs champs d’intérêt en vue de leur inscription aux études postsecondaires. Il peut aussi, à l’occasion, faire passer des tests et les interpréter.

La rencontre individuelle

Les rencontres individuelles d’orientation commencent généralement en 4e secondaire. Toutefois, à partir de la 3e secondaire, si l’élève éprouve, par exemple, un manque de motivation à l’école, il peut demander une rencontre individuelle. Le nombre de rencontres est variable d’un élève à l’autre et dépend de ses besoins. Lorsqu’il souhaite seulement recevoir de l’information sur un programme, les rencontres sont moins nombreuses. Dans d’autres situations où, par exemple, le jeune ressent de l’anxiété face à son choix de carrière, une série de rencontres est souvent nécessaire.

Un soutien auprès des parents

Le rôle du c.o. auprès des parents consiste, notamment, à répondre à leurs questionnements à propos des choix auxquels sont confrontés les jeunes, et à fournir de l’information sur le système scolaire et sur les choix de formation.

Le c.o. peut, par exemple, organiser une soirée d’information ou demander à rencontrer personnellement les parents.

Bien que les rencontres du c.o. avec les jeunes soient confidentielles, les parents peuvent partager leurs inquiétudes avec cet expert.

Ultimement, son but est d’aider les parents à demeurer ouverts aux projets et aux remises en question de leur enfant, tout en les invitant à être présents et disponibles pour l’accompagner dans ses démarches.

Cet article a été écrit par Amélie Cournoyer pour Alloprof Parents. La révision scientifique a été assurée par Mireille Moisan, conseillère d’orientation.


Articles similaires

03:30 18 septembre 2019 | mise à jour le: 18 septembre 2019 à 15:59 temps de lecture: 4 minutes
Profession c.o.