Culture
17:32 13 août 2020 | mise à jour le: 13 août 2020 à 17:51 temps de lecture: 3 minutes

Cœur de Pirate souhaite racheter la maison de disque Dare To Care

Cœur de Pirate souhaite racheter la maison de disque Dare To Care
Photo: Mario Beauregard/MétroCœur de pirate

La chanteuse Cœur de Pirate a déposé une lettre d’intention pour faire une offre d’achat de Dare To Care Records/Grosse Boîte, maison de disque dans la tourmente depuis les allégations à l’endroit du chanteur Bernard Adamus et de son ancien président Eli Bissonnette.

Dare To Care a confirmé que les termes de cette lettre d’intention ont été acceptés par Eli Bissonnette, actionnaire de l’étiquette.

«Cette lettre marque l’ouverture d’une période de discussion exclusive entre les parties dans le but de procéder à une transaction au cours des semaines à venir, sous réserve des vérifications d’usage et de la conclusion de la documentation définitive», a précisé DTC dans un communiqué.

Béatrice Martin de son vrai nom a joint l’étiquette dès la sortie de son premier album en 2008. «Loyale, j’y suis restée tout au long de ma carrière. Je l’ai vue monter et devenir une entreprise importante de notre milieu culturel», a-t-elle écrit jeudi sur ses réseaux sociaux.

Depuis juillet, la boîte indépendante est fortement ébranlée par les dénonciations d’inconduites sexuelles à l’endroit d’une de ses vedettes, Bernard Adamus.

Peu après avoir largué le chanteur, le président et fondateur de DTC, Eli Bissonnette, a quitté temporairement ses fonctions. En plus d’admettre qu’il a fermé les yeux sur les agissements d’Adamus pendant des années, il a reconnu avoir eu lui-même des comportements répréhensibles.

Dans la foulée, Les Sœurs Boulay, deux des artistes les plus en vue du label, ont quitté le bateau.

Le 22 juillet, la maison de disque annonçait la nomination de Jan-Fryderyk Pleszczynski à titre de directeur par intérim. Il a le mandat de veiller à la poursuite des activités de la compagnie tout en assurant un environnement de travail sécuritaire à l’ensemble de ses employés.

Un label essentiel

Cœur de Pirate tient à ce que DTC poursuive son travail essentiel dans le paysage musical québécois.

«Dare To Care est une étiquette qui a vu naître des groupes, des artistes et des mouvements musicaux notoires de la musique québécoise. Elle emploie des gens compétents et importants pour notre culture, qu’ils ont à cœur», soutient l’autrice-compositrice-interprète.

«Laisser une partie de notre culture au naufrage serait, selon moi, une erreur monumentale.» -Cœur de Pirate

La récente vague de dénonciations d’inconduites sexuelles qui a touché le milieu de la musique a fait réfléchir la musicienne, qui en est venue à la conclusion que «les actions créent le changement».

«Je veux faire partie du changement, je veux donner un souffle à ce que l’on connait déjà», poursuit-elle.

L’artiste exprime se sentir redevable envers l’étiquette, qui lui a donné sa chance il y a plus de 10 ans. «Lorsque j’ai commencé il y a plus d’une décennie, le public ne me connaissait pas, mais on m’a donné les outils pour me frayer un chemin. J’aimerais faire la même chose pour des artistes aujourd’hui», conclut-elle.

Articles similaires