Arts et spectacles

La diva québécoise Tranna Wintour pilote son premier gala… et c’est divin!

Tranna Wintour Photo: Dr Mobilo Aquafest/Facebook

Habituée du Dr Mobilo Aquafest, l’humoriste Tranna Wintour était aux commandes de son tout premier gala pour le festival, qui mélange humour et musique. La diva québécoise était réunie avec Sam Cyr, Erika Suarez, Mona de Grenoble, Emna Achour ainsi que Eve Parker Finley et Patsy Gallant sur la scène du Club Soda mercredi soir.

En plein mois de la Fierté, Tranna Wintour a piloté un spectacle à l’image des couleurs de l’arc-en-ciel: diversifié, engagé, mais toujours dans la légèreté. 

L’ex-candidate de Big Brother Célébrités a ouvert la soirée avec un numéro d’humour sur son expérience dans l’émission et sur sa vie après la téléréalité. «Je suis déçue. La vie de star n’est pas ce que je pensais», a-t-elle notamment blagué. 

Sassy [insolente] et rebelle comme à son habitude, Tranna Wintour n’a pas manqué de piquer ses ex-colocataires présent.e.s dans la salle, comme Martin Vachon, Lysanne Richard et PL Cloutier. 

Si c’était son premier spectacle en français depuis sa sortie de Big Brother, la reine de la scène anglophone a offert une prestation naturelle, aussi fluide que comique.

Cinq humoristes de la diversité

Le premier invité du gala était Sam Cyr, qu’on a pu voir dans l’émission Le prochain stand-up en 2020. Avec son humour pince-sans-rire, maladroit, mais toujours accessible, il a donné le ton à la suite: on est tous.tes là pour lâcher notre fou!

C’est ensuite l’ex-journaliste sportive Emna Achour qui a pris le relais. Nouvellement humoriste, elle utilise son art pour passer des messages féministes et antiracistes. 

La découverte de cette soirée est certainement Erika Suarez. Avec des anecdotes loufoques (qu’elle assure être vraies), l’humoriste a fait entrer le public dans son délire dès la première phrase. 

La drag-queen Mona de Grenoble (alias Alexandre Aussant), qui a été révélée grâce à la deuxième saison du Prochain stand-up, était aussi de la partie mercredi soir au Club Soda. Si l’artiste performe sur scène depuis 2012, elle a commencé sa carrière en humour il y a seulement un an. Avec son personnage de «matante sur le party», Mona de Grenoble réussit déjà à s’imposer sur la scène québécoise. 

Finalement, l’artiste multidisciplinaire Eve Parker Finley a clos le spectacle avec un numéro charmant qui mélangeait humour et musique. Accompagnée d’un percussionniste, la chanteuse a interprété deux de ses pièces originales au violon, en plus de faire quelques blagues sur l’identité de genre et l’astrologie.

En avant la musique!

Mais Eve Parker Finley n’est pas la seule à avoir chanté sur la scène du Club Soda mercredi soir. L’animatrice de la soirée, Tranna Wintour, a elle-même ouvert la deuxième partie du spectacle avec un numéro de chant. «On va faire quelques tounes pour vous à soir!», a-t-elle lancé.

L’artiste a d’abord interprété Y’a les mots de Francine Raymond. «Même si je suis anglophone, je me souviens de cette chanson!», a-t-elle dit. 

Faisant honneur aux divas, Tranna a poursuivi avec des reprises de Madonna («qui [l]’a bloquée sur Instagram»), Alanis Morissette et Britney Spears. «Girl power! C’est ma mission dans la vie», a-t-elle signifié. 

Toute vêtue de blanc, la chanteuse populaire Patsy Gallant est aussi montée sur scène. Après avoir interprété son succès Sugar Daddy et une reprise de Dua Lipa, la reine du disco a interprété I Don’t Care, une chanson tirée de son dernier album, To Exist And Be Heard, sorti ce mois-ci.

Patsy Gallant (crédits: Dr Mobilo Aquafest/Facebook)

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet