Soutenez

Les drags brillent sur la scène des Gémeaux

Barbada sur le tapis rouge des Prix Gémeaux.
Barbada sur le tapis rouge des prix Gémeaux. Photo: Paméla Lajeunesse/Collaboration spéciale

Durant la 37e édition des prix Gémeaux, Rita Baga, Barbada de Barbades, Mona de Grenoble et Gisèle Lullaby, qui a remporté tout récemment Canada’s Drag Race, ont offert une éblouissante prestation digne du plus festif des shows de drags en ville, «chantant» des hymnes pop de Marjo, Gabrielle Destroismaisons, Nanette Workman et Ariane Moffatt.

Une prestation qui aura rejoint une foule à très large échelle.

«Mona stressait à cause de la chorégraphie, elle avait trois pas à apprendre», blaguent Barbada et Rita aux côtés de leur chum Mona, dans les coulisses du gala. «Mais en 82, j’ai gigué dans un Noël pas piqué des vers», réplique Mona.

«L’année de la drag»

Sur une note (un brin) plus sérieuse, comment se sentent-elles d’avoir eu l’occasion de se produire devant un auditoire télé qui excède de loin celui des bars? «On passe notre temps à dire qu’on veut voir plus de drags, commence Rita. On a fessé un gros coup en étant quatre sur scène.»

«Quatre vieilles copines du cabaret en plus — on n’aurait pas imaginé ça il y a cinq ans», renchérit Mona.

«En plus, c’était un show pour des drags, souligne Barbada. On a été partie prenante de l’idée et de la conception», le flamboyant quatuor ayant notamment été invité à choisir chansons et costumes. «On se sent beaucoup pus valorisées dans ce temps-là, poursuit Barbada. Sans vouloir être trop politique, on n’était pas là pour cocher des cases.»

Comment ont-elles réagi lorsqu’on leur a proposé de participer aux Gémeaux? Mona se remémore une conversation «dans le char» après une réunion où elle avait lancé: «C’est pas l’année du tigre; non, c’est l’année de la drag! Ça se passe!»

«Avec Gisèle qui gagne [Canada’s Drag Race] en plus, la relance Barbada. Est-ce qu’on pourrait plus ajouter 100 000 cerises sur le sundae?»

Ce rayonnement dont jouissent les drags mène à plus de représentativité, conclut Rita, sous les hochements de tête approbateurs de ses complices pailletées. «Il y a une pérennité là-dedans. Plein d’affaires se passent. Ça prouve qu’au Québec, on a de criss de bonnes drag queens! Et kings! Des drags, y’en a pour tous les goûts.»

Besoin d’idées d’activités? Inscrivez-vous à notre infolettre Week-end!

[related_storied_column]

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.