Inspiration

Ce restaurant de Montréal ouvrira sans respecter les mesures sanitaires

Photo: Flickr/Facebook

Un restaurant montréalais situé dans le Mile End promet d’ouvrir ses portes à pleine capacité le dimanche 30 janvier prochain, violant volontairement les mesures sanitaires gouvernementales en place.  

L’annonce a été faite par l’entremise d’une publication Instagram de la pizzéria, le Kesté. Les propriétaires y encouragent d’ailleurs tous les autres «restaurateurs, associations sportives, commerçants, entrepreneurs» à ouvrir également leurs portes cette même journée en guise de solidarité. 

«Nous demandons gentiment à ceux qui veulent changer quelque chose d’aller visiter votre restaurant préféré/bar/café, etc. qui sera ouvert ce jour-là et montrer que nous nous tenons ensemble contre ces nouvelles mesures», peut-on lire. 

Les bars sont fermés depuis le 20 décembre dernier et les salles à manger des restaurants depuis le 31 décembre, en raison de la montée en flèche des cas positifs de COVID-19 à la fin de 2021. 

Comme bien des tenanciers, les propriétaires du Kesté en ont marre. Ils comptent donc protester contre les mesures du gouvernement qu’ils jugent «arbitraires». 

«Nous ne pouvons plus nous conformer à ces mesures arbitraires qui se sont avérées INEFFICACES pour résoudre le problème auquel nous sommes tous confrontés. Si rien ne change et que nous ne prenons pas position, les petites entreprises se transformeront en quelque chose du passé.» 

Vague de support 

Plusieurs ont manifesté leur appui au restaurant et partagé la publication sur Instagram. 

À noter que c’est la Cafe-Teria Europa, située à Laval, qui avait d’abord parti le bal en publiant le même message annonçant son ouverture imminente. 

L’établissement de Laval a indiqué qu’il publierait bientôt une liste de tous les restaurants qui participeront également à cette journée de rébellion contre les mesures sanitaires.  

Règle de la journée 

Le 30 janvier, aucun code vaccinal ne sera demandé. Le Kesté précise tout de même qu’il ne veut pas de débordement. 

«Nous ne tolérons aucune violence ou haine. Si vous venez à cet événement pour causer des problèmes et exprimer vos frustrations d’une manière négative, s’il vous plaît, ne venez pas.»  

«Nous voulons aussi être très clairs sur le fait que nous voulons que cet événement soit le plus hygiénique possible afin de demander à tout le monde de porter des masques, de se laver les mains, etc., afin que notre message ne soit pas déformé.» 

En conférence de presse jeudi, le ministre de la Santé, Christian Dubé, a réagi à l’initiative. Il a appelé les propriétaires de bars et restaurants à la patience, en disant que les choses devaient se faire graduellement.  

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet