Actualités

Penser à déneiger son toit après de fortes accumulations

Penser à déneiger son toit après de fortes accumulations
Photo by: Photo: Messager Lachine & Dorval – Olivier Croteau

Avec la neige qui continue de tomber, des accumulations se font observer sur les toits. Les propriétaires qui se mettront au déneigement en hauteur devront suivre quelques mesures de sécurité pour éviter les accidents.

Même si, au Québec, les toitures sont construites pour soutenir les charges de neige durant l’hiver, il est toujours prudent de surveiller les risques d’affaissement.

«On suggère aux citoyens de ne pas s’improviser déneigeurs de toitures. Des entreprises spécialisées existent pour ça. Mais il y a tout de même moyen de faire le travail de façon sécuritaire», fait savoir Sylvain Lamothe, porte-parole de la Régie du bâtiment.

La règle la plus importante lorsque vient le temps de déneiger un toit en pente est de travailler à partir du sol. De cette façon, on évite toute chance de chute.

L’utilisation d’un balai de toit muni d’un manche télescopique est recommandée. Cet outil permettra de retirer généralement assez de neige pour estimer le travail complété.

Dans le cas où il serait impossible de travailler au sol et qu’une échelle serait utilisée pour s’élever, la présence d’une deuxième personne serait une bonne idée, ne serait-ce que pour superviser l’opération.

Un effort physique précipité pourrait causer des blessures inutiles. Il faut donc bien s’échauffer. Il est aussi conseillé de pousser la neige plutôt que de la soulever.

Le port de gants, de bottes et autre vêtement chaud éliminera les risques d’engelures.

http://journalmetro.com/local/lachine-dorval/actualites/2064765/se-preparer-a-deneiger/

Travailler en hauteur

Si l’aménagement des lieux oblige à monter sur le toit, il est fortement recommandé d’utiliser un harnais fixé à un point d’ancrage résistant pour éviter de tomber. Ce type d’équipement de protection devrait être envisagé dès que la hauteur de travail est de plus de trois mètres.

Aussi, il est bon de délimiter un périmètre pour s’assurer de ne pas envoyer la neige sur des enfants ou des voisins qui passeraient près de la propriété.

Après le travail, il est préférable de laisser une petite couche de neige d’environ dix centimètres pour ne pas endommager la membrane d’étanchéité de la toiture. Cela réduira les chances de formation de glace.

Dans le cas où la surface à déneiger serait un toit à structure modifiée, il est conseillé de laisser la tâche entre les mains d’un spécialiste.

Signes de surcharge du toit

  • Fissures sur les murs porteurs
  • Déformation du plafond/des murs
  • Craquements inhabituels
  • Portes et fenêtres qui coincent
  • Infiltrations d’eau

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *