Lachine & Dorval
16:20 11 novembre 2020 | mise à jour le: 11 novembre 2020 à 16:20 temps de lecture: 3 minutes

Changements pour les stationnements à Lachine

Changements pour les stationnements à Lachine
Photo: ArchivesLe programme de vignette est revu à Lachine.

Afin de faciliter la délivrance des vignettes dans les secteurs achalandés, un nouveau programme de stationnement sur rues réservé aux résidents (SRRR) de la Ville de Montréal est adopté à Lachine. Auparavant, l’arrondissement utilisait son propre système de vignettes.

Un des objectifs du SRRR est de libérer des places de stationnement dans les rues, en motivant les propriétaires à utiliser leur entrée.

Les automobilistes pourront désormais se procurer leurs vignettes en ligne. Celles-ci ne seront valides que pour un véhicule et leur prix demeurera fixe, à 25$.

«Il y aura un meilleur encadrement du nombre de vignettes émises pour qu’il réponde aux places actuellement disponibles, ce qui était une grande source de frustration avec l’ancien système», a expliqué la mairesse Maja Vodanovic lors du conseil d’arrondissement, lundi.

En vertu du nouveau programme, les citoyens pourront faire une requête afin que des zones réservées soient ajoutées sur une rue.

Si cinq résidents d’adresses différentes effectuent une demande, l’arrondissement effectuera un sondage auprès des citoyens du secteur concerné. Une majorité devra être en accord avec la proposition pour qu’une nouvelle zone de stationnement soit établie.

Cette nouvelle façon de faire «simplifiera le travail des inspecteurs chargés du respect de nos différentes réglementations», estime le conseiller d’arrondissement du district J-Émery-Provost, Younes Boukala.

Les vignettes pour les visiteurs prêtées par la mairie d’arrondissement seront éliminées. Celles-ci permettaient de stationner dans le secteur de la 15e et la 19e Avenue, entre le boulevard Saint-Joseph et la rue Piché.

Questionnements

L’adoption du programme a uniquement été contestée par la conseillère indépendante Julie-Pascale Provost. L’élue considérait manquer d’informations, plaidant avoir été exclue des rencontres préparatoires avec les fonctionnaires de l’arrondissement.

«Elles sont essentielles à mon travail d’élue et permettent la compréhension de dossiers sur lesquels nous avons à voter. Je trouve la situation inacceptable: on pénalise les citoyens que j’ai à représenter», a-t-elle dénoncé.
Qualifiant le dossier de «mal ficelé», la conseillère du district du canal a fait part de plusieurs craintes.

«Qu’avez-vous envisagé de faire pour un bloc-appartements dans lequel huit personnes vivent ensemble, et dans lequel chacun à un véhicule?, a-t-elle questionné. Et comment procéder si une personne est propriétaire des deux véhicules familiaux?»

Le programme de vignettes est toujours en préparation, ce qui justifie que tous ses détails ne sont pas connus des élus, a rétorqué Mme Vodanovic.

«Vous dites que vous n’avez pas eu accès à la documentation nécessaire, mais comme nous, vous avez reçu le document décisionnel le 27 octobre», a indiqué la mairesse.

Mme Provost a été conseillère au sein de Projet Montréal pendant près de trois ans, avant d’en avoir été exclue le 26 octobre. On lui a reproché «d’avoir de la difficulté à collaborer avec les différentes parties prenantes de Lachine.»

Articles similaires