Mercier & Anjou
12:17 13 août 2020 | mise à jour le: 13 août 2020 à 12:40 temps de lecture: 3 minutes

Les Cours Bellerive: 30% des condos réservés

Les Cours Bellerive: 30% des condos réservés
Photo: Courtoisie/Groupe PrévelPlus des 600 logements s'érigeront sur le terrain d’une superficie équivalente à près de cinq terrains de football.

Alors que la construction du projet immobilier Les Cours Bellerive qui verra le jour sur l’ancien entrepôt métro devrait débuter cet automne, sa mise en marché a déjà débuté et 30% des unités de logements privés sont vendus.

À terme, le projet mené par le Groupe Prével vise la construction de 627 unités d’habitation.

En tout, 519 unités de logements privés, 20 maisons de ville et 88 logements sociaux s’érigeront sur le terrain situé au 9205 rue Notre-Dame Est.

Pour l’heure, le promoteur est toujours en attente de certaines approbations de la Ville pour les permis de construction. «À cette étape-ci, on attend d’avoir de leurs nouvelles pour la réorganisation et comment ils vont mettre en branle le fonctionnement usuel des recherches de permis», indique la coprésidente de Prével, Laurence Vincent.

Au départ, la première pelletée de terre était prévue pour le mois de septembre. «On est encore optimiste. Il y a d’autres arrondissements à Montréal où les choses bougent rapidement», affirme Mme Vincent.

Bureau des ventes

Si la pandémie a retardé de quelques semaines le lancement du projet, elle n’a pas ralenti sa mise en marché, rapporte Mme Vincent.

La coprésidente soutient qu’environ 30% des unités de logements privés sont vendues.

«C’est sûr que c’est un quartier où les gens réagissent moins rapidement que dans des quartiers centraux, pense-t-elle. À cette étape-ci, on n’est pas très agressifs sur notre publicité, mais on a une belle réponse.»

Oppositions au projet

Rappelons qu’un registre avait été ouvert en février demandant de mettre un frein au projet domiciliaire.

Seulement 118 signatures avaient été déposées, alors qu’au moins 264 inscriptions étaient nécessaires pour qu’un scrutin référendaire soit tenu.

Lors de l’assemblée publique de consultations, des citoyens avaient fait part de leurs préoccupations à des représentants de l’arrondissement, au promoteur et à des fonctionnaires de la division de l’urbanisme.

L’une des deux principales inquiétudes touchaient à l’augmentation de la circulation sur les rues avoisinantes.

«C’est toujours une grande inquiétude le trafic et le stationnement quand on arrive avec un nouveau projet, mais finalement ça réussit la plupart du temps. Les gens modulent leur façon de faire pour s’adapter à la réalité du quartier», répond Laurence Vincent.

Une autre préoccupation des résidents voisins concerne la hauteur des deux tours centrales de 10 et 12 étages.

«Il y a des gens qui ont peut-être perdu des vues, mais au niveau de l’ensoleillement, les deux tours ne portent pas ombrages aux voisins», explique le directeur de Prével Alliance, Benoit Duhamel.

Laurence Vincent précise qu’un grand nombre d’étages peut dégager une plus importante superficie au sol destinée à être aménagée en espaces verts. «Au final, ça coupe moins de vues que ça en aurait coupé», ajoute-t-elle.

Une partie commerciale doit aussi être intégrée aux Cours Bellerive. Cependant, il n’est pas question d’une épicerie à grande surface, mais plutôt de «petits commerces», confirme le promoteur.

150 M$

La valeur de l’ensemble immobilier des Cours Bellerive est évaluée à 150 M$.

[met_newsletters_signup

Articles similaires