Rosemont
10:58 24 décembre 2020 | mise à jour le: 24 décembre 2020 à 10:59 temps de lecture: 4 minutes

Cinq dossiers à suivre en 2021 dans Rosemont-La Petite-Patrie

Cinq dossiers à suivre en 2021 dans Rosemont-La Petite-Patrie
Photo: Zoé Magalhaès / Métro Média

Malgré des incertitudes toujours présentes liées à la pandémie de COVID-19, l’année 2021 devrait voir plusieurs projets se réaliser. Voici cinq dossiers à suivre de près dans Rosemont-La Petite-Patrie pour cette nouvelle année.

Vision vélo

Après l’implantation du REV de la rue de Bellechasse en 2020, 2021 devrait marquer la dernière phase des aménagements liés au projet Vision vélo, porté par l’arrondissement.

D’ici la fin de l’année, Rosemont-La Petite-Patrie prévoit créer de nombreuses nouvelles voies cyclables sécuritaires. Le réseau de voies cyclables devrait ainsi s’élever à terme à 155 km.

On devrait d’ailleurs voir dès le printemps, la reprise des travaux d’installation sur la rue Saint-Zotique qui devaient initialement être terminés en 2020. La mise à sens unique et l’aménagement de la piste cyclable sur le tronçon ouest de cette rue avaient été reportés notamment afin de laisser un peu de répit aux commerçants de la Plaza St-Hubert encore en plein chantier.

Nouvelle vie pour la Plaza St-Hubert

Inaugurée le 11 décembre dernier, la nouvelle Plaza St-Hubert pourrait devenir un lieu de magasinage privilégié en 2021. C’est en tout cas ce qu’espèrent les élus et la SDC de la Plaza St-Hubert.
Avec ses trottoirs plus larges et sa marquise flambant neuve, la Plaza pourrait effectivement attirer une nouvelle clientèle, mais aussi de nouveaux commerces.

«Nous sommes fiers du résultat des travaux et du fait qu’ils aient été complétés dans les délais prévus. De plus, nous tenons à remercier la population du soutien démontré envers nos commerçants, qui ont fait preuve de résilience tout au cours du chantier. Aujourd’hui, c’est le temps de venir découvrir la nouvelle Plaza Saint-Hubert», a déclaré Mike Parente, directeur de la SDC.

«La réouverture de la Plaza est une excellente nouvelle pour l’avenir de nos commerçants locaux », a renchérit le maire de Rosemont-La Petite-Patrie François W. Croteau.

Vers un nouvel HMR?

Régulièrement pointé du doigt pour son état de vétusté inquiétant, l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont fait l’objet depuis plusieurs années d’un projet de reconstruction. Plusieurs médecins et élus espèrent voir le projet se concrétiser en 2021.

Aucun échéancier n’a pourtant encore été établi. Le ministère de la Santé et des Services sociaux assure toutefois que le projet progresse.

«Le projet est à l’étape du dossier d’opportunité, actuellement le plan clinique est pratiquement terminé, l’élaboration du programme fonctionnel (détermination des locaux et superficies) va bon train, la détermination des options immobilières et leur analyse se feront dans les mois à venir», explique Noémie Vanheuverzwijn, chargée des relations médias au ministère.

De nouveaux parcs à l’horizon

L’année 2021 sera marquée par la transformation ou l’aménagement de plusieurs parcs dans l’arrondissement.

Dès l’été 2021, le parc Rosemont entamera sa transformation. Le nouveau parc plus boisé promet d’être un espace de jeu et de détente. L’objectif affiché par l’arrondissement de Rosemont-La Petite-Patrie est d’en faire un parc de quartier convivial et vert.

Le parc Marcel Pépin devrait quant à lui voir le jour à l’automne. À la fois îlot de fraîcheur et lieu de rencontre, ce parc sera aménagé sur le terrain inutilisé qui se trouve au coin des rues Rachel et Marcel-Pepin, proche des shops Angus.

D’ici la fin de l’année, le projet du parc des Gorilles devrait aussi progresser. Le concept final de ce parc prévu dans Marconi-Alexandra devrait être présenté au cours de l’hiver 2021.

Faire face à la crise du logement

Déjà bien réelle dans Rosemont-La Petite-Patrie depuis plusieurs années, la crise du logement pourrait s’aggraver encore si rien n’est fait. Jean-Claude Laporte du Comité de logement Rosemont identifie plusieurs problématiques majeures que le gouvernement devrait aborder pour endiguer cette crise.

«D’abord, il y a la question des évictions qui ne sont pas toujours faites dans les règles. Il faut agir pour protéger le droit de maintien dans les lieux de locataire qui est souvent bafoué», souligne-t-il.

Ensuite, le gouvernement devrait selon lui s’attaquer à la pénurie de logements familiaux et de logements sociaux dans Rosemont. «Québec doit à tout prix investir de l’argent neuf pour la construction de nouveaux logements. Le budget actuel n’est qu’un rattrapage, il n’y a pas de budget pour de nouveaux projets, mais il en faut absolument», explique M. Laporte.

Articles similaires