Saint-Laurent
05:00 30 mars 2017 | mise à jour le: 30 mars 2017 à 05:00 Temps de lecture: 4 minutes

Des promesses à la pelle

Des promesses à la pelle
Photo: Hugo Lorini/TC MediaEntrevue avec Chinook Blais-Leduc, candidat du Parti Rhinocéros dans Saint-Laurent aux élections fédérales du 3 avril 2017, à son domicile, rue Saint-Christophe, qui est aussi le Musée de l'Absurde.


Élections partielles
TC Media est allé à la rencontre des six candidats aux élections fédérales du 3 avril et leur a posé les mêmes questions sur l’emploi, l’innovation, les transports, l’immigration et l’environnement. Ils vous expliquent leurs projets et dévoilent leurs connaissances sur Saint-Laurent.

Le premier candidat Rhinocéros de l’histoire de la circonscription promet de faire de Saint-Laurent le centre du monde. Chinook Blais-Leduc, qui œuvre déjà à distribuer beaucoup de médailles d’honneur, est curieux de voir combien de Laurentiens seront touchés par la philosophie de son parti.

Au centre-ville de Montréal, M. Blais-Leduc nous reçoit au musée de l’absurde, qui fait office de bureau pour le parti. Les murs sont couverts du sol au plafond d’images et d’objets éclectiques, incluant 17 écrans de télévision qui se veulent un regard sur l’absurdité inhérente aux médias de masse.

Avant tout chose, il convient de rappeler que le credo du Parti Rhinocéros est de ne jamais tenir ses promesses électorales. Le candidat ne manque cependant pas d’idées.

«J’ai un projet de loi par rapport à l’emploi. Une fois par année, on va mettre les employés à la place des boss et les boss à la place des employés. Comme ça, ils vont pouvoir dealer eux-mêmes leur augmentation de salaire, puis ils vont pouvoir mettre dehors les mauvais boss», explique-t-il.

Pour ce qui est de l’innovation, il prévoit payer des gens qui s’en occupent à sa place, peut-être le candidat conservateur Jimmy Yu qui «a l’air bon en maudit par rapport à ça».

M. Blais-Leduc a cependant l’intention de suivre autres politiciens en ce qui a trait à l’immigration.

«On va faire venir les gens des pays dont on aura exploité toutes les ressources en leur mettant des Big Mac sous le nez. Ici, ils tourneront des boulettes. Puis, on va aller mettre ces mêmes boulettes sous le nez des prochains. On crée un beau cercle et de la job», expose-t-il.

Verdir les téléphones
Côté environnement, M. Blais-Leduc trouve que Saint-Laurent est loin d’être aussi vert que plusieurs le prétendent. «C’est plutôt gris, il y a beaucoup de béton», soutient-il, précisant qu’il envisage de planter des fleurs.

«On ne pourrait pas moins consommer, mais ça affecterait l’économie. C’est beau le vert, mais les gens aiment leurs petites bébelles. On va donc rajouter de la pelouse sur les téléphones et les gadgets électroniques», ajoute-t-il.

Pour compenser les nuisances sonores liées aux avions, il propose une taxe pour ceux qui arrivent à l’aéroport Montréal-Trudeau, mais n’habitent pas à Saint-Laurent. «Puis, au pire, on va mettre des silencieux pour le son», ironise-t-il.

Le candidat souhaite également rendre les transports en commun plus attrayants en développant des wagons à thème, car «les petits bonheurs classiques manquent dans le métro». Il en prévoit notamment pour les enfants, avec des machines à boules.

 

Saint-Laurent en 7 questions

Tous les candidats aux élections partielles ont été soumis aux mêmes questions de culture générale laurentienne.

1. Combien y a-t-il d’habitants?
Je crois qu’il y a 80 000 électeurs, mais ça fait trois semaines que je connais Saint-Laurent. Je promets que si je suis élu, j’y serai plus souvent. Je pourrai même y habiter, car je n’aurai plus besoin d’aller travailler sur la Rive-Sud.

2. Citez trois Laurentiens qui vous inspirent.
Stéphane Dion, car ça fait 20 ans qu’il était là et personne n’a jamais eu à remettre les choses en question. Jimmy Yu, car c’est mon principal adversaire. Je pourrais dire Emmanuella Lambropoulos, mais elle ne m’inspire pas beaucoup.

3. De quels pays proviennent principalement les nouveaux immigrants?
Je sais que 80 % de la population est né à l’étranger ou de parents nés à l’étranger, mais je ne sais quels pays.

4. Quel événement historique retenez-vous?
Je suis le premier candidat Rhinocéros à Saint-Laurent et, en plus, je veux remplacer Stéphane Dion.

5. Qui a été le maire ou le député le plus marquant?
Stéphane Dion.

6. Quel est le lieu de rassemblement par excellence?
En avant du métro. Les centres d’achat sinon.

7. Quelles sont les principales institutions d’enseignement?
Le collège… Faudrait que je me renseigne un peu plus. Je vais mettre du monde là-dessus.

Réponses
1. 101 530 habitants selon la dernière estimation de janvier 2016
3. Liban, Maroc, Chine
7. Collège Vanier, Cégep de Saint-Laurent

Lire aussi les entrevues avec:

Articles similaires