Saint-Laurent
16:00 23 juillet 2020 | mise à jour le: 20 juillet 2020 à 20:22 temps de lecture: 3 minutes

Solidarité dans les jardins communautaires de Saint-Laurent

Solidarité dans les jardins communautaires de Saint-Laurent
Photo: Métro Média/ArchivesOn recense 275 parcelles de terre dans les jardins de Saint-Laurent.

L’engouement pour les jardins communautaires se fait sentir à Saint-Laurent, alors que plusieurs familles s’en servent pour s’approvisionner et donner un coup de main à son entourage durant la crise sanitaire.

Chaque année, il y a une file d’attente chez les citoyens qui désirent avoir leur parcelle de terre dans les jardins de l’arrondissement, qui sont gérés par l’organisme VertCité. Si l’intérêt est toujours bien présent, le contexte actuel a changé la donne.

«Malgré des règles très strictes d’hygiène et de sécurité qu’on a mises en place, il y a quand même des personnes qui ont choisi de ne pas venir cette année et conservent leur lot pour l’année suivante», explique la chargée de projet en agriculture urbaine chez VertCité, Clémence Ballet.

Les citoyens sont en quête d’échappatoire en raison de la pandémie et se tournent vers divers loisirs, estime Mme Ballet. «La COVID a créé des rapprochements entre les membres d’une même communauté, soutient la technicienne horticole. Ça a éloigné certaines personnes physiquement, mais ça en a rapproché beaucoup aussi qui se sont rassemblés autour de certains thèmes, et oui, le jardinage en fait partie».

La Santé publique a demandé à ce qu’aucun nouveau jardinier ne soit intégré dans les jardins communautaires.

Aide

Par ailleurs, l’organisme a davantage échangé avec les utilisateurs dans le but d’informer et de sensibiliser. Cela les a menés à s’impliquer davantage. «Il y a des personnes qui cultivent 50 pieds de haricots ou plus et je leur demande ce qu’ils vont en faire […] et ils me répondent qu’ils vont en distribuer à leurs voisins, amis et familles», explique Mme Ballet.

Les parcelles non réclamées ou disponibles dans les cours d’école de l’arrondissement ont été prises en charge par VertCité. Plus de dix kilos en récolte ont été remis aux banques alimentaires de l’Oasis de Saint-Laurent et du Centre d’encadrement pour jeunes femmes immigrantes (CEJFI).

«C’était vraiment très apprécié. Ce sont des légumes frais produits localement», indique le directeur de VertCtié, Guy Déziel.

Alors que la saison se poursuit de plus belle, plusieurs récoltes ont été possibles pour la laitue, les radis, les courgettes jaunes et vertes, les tomates et le kale, notamment.

«Les gens ont été contents de retourner au jardin. C’est un lieu social où les gens se parlent, rencontrent de nouvelles personnes.» -Clémence Ballet, chargée de projet chez VertCité.

Astuces

Les insectes nuisibles et les rongeurs, tels que les marmottes et les écureuils jouent souvent aux trouble-fêtes dans les jardins. Pour éloigner les pucerons par exemple, il est recommandé d’utiliser un jet d’eau assez puissant pour les faire tomber. Il est aussi possible de faire macérer des feuilles de rhubarbe dans l’eau pendant 72 heures. Après avoir filtré le mélange, on asperge les plants.

Articles similaires