Saint-Laurent
05:00 28 décembre 2020 | mise à jour le: 23 décembre 2020 à 11:52 temps de lecture: 3 minutes

Alan DeSousa satisfait de la gestion locale de la pandémie

Alan DeSousa satisfait de la gestion locale de la pandémie
Photo: Métro Média/Laurent LavoieLe maire de Saint-Laurent Alan DeSousa

L’année 2020 dans l’arrondissement Saint-Laurent a été essentiellement marquée par les nombreux dossiers connexes au transport, estime le maire Alan DeSousa. L’élu dresse parallèlement un bilan positif de la réponse de son administration face à la COVID-19.

Début mars, des mesures rapides ont été mises en place localement pour éviter la propagation du virus dans les édifices municipaux de l’arrondissement.

«Si tu évalues ce qu’on a fait le 11 mars, aujourd’hui avec les connaissances qu’on a, on pourrait dire que c’était très timide, mais à l’époque, on était avant-gardiste», souligne M. DeSousa.

Dans l’espace de quelques heures, des affiches de prévention étaient dans près de 500 bâtiments, mentionne le maire. L’arrondissement prévoyait également embaucher jusqu’à trois employés supplémentaires au sein de l’effectif de conciergerie. Il était prévu que les cols bleus accentuent le nettoyage notamment dans les espaces d’accueil des bibliothèques, de la mairie et du Centre sportif.

D’autres efforts ont aussi ponctué les mois suivants. Au total, trois sommes de 50 000$ ont été remises en urgence aux organismes locaux pour assurer un soutien à la population. Durant l’été, 26 000 masques leur ont été remis pour protéger les employés et bénéficiaires plus à risque.

Des rencontres régulières avec le CIUSSS du Nord-de-l’île-de-Montréal ont eu lieu tout au long de la pandémie.

«J’ai eu une très bonne collaboration avec [Marwah] Rizqy, [Christine] St-Pierre. Elles étaient présentes régulièrement, soutient le maire. Au niveau de la ministre de la métropole, Chantal Rouleau, et tous les services provinciaux qui étaient là, une très bonne collaboration.»

«On a fait les efforts possibles pour ne pas retarder les dossiers.» -Alan DeSousa

Transports

L’arrondissement s’était préparé à de nombreux bouleversements  en matière de mobilité. La fermeture de la station de métro Côte-Vertu devait avoir lieu en janvier et a été repoussée à 2021, principalement en raison de la pandémie.

«On avait anticipé d’avoir beaucoup de monde à transporter, dit M. DeSousa. Ça ne reflète pas tout le travail en amont qui a dû être fait.»

Les premières maquettes du Transit-oriented development (TOD) de la station Bois-Franc ont d’ailleurs été dévoilées.

À la mi-décembre, le service de bus rapide (SRB) Sauvé-Côte Vertu a été lancé. «On a travaillé fort. Ça eu un certain dérangement auprès de la population, mais maintenant vous voyez que Côte-Vertu est tellement bien adapté», indique M. DeSousa en faisant référence aux longs travaux qui ont occupé le boulevard.

Développement

Plusieurs chantiers ont progressé dans les derniers mois. La bibliothèque du Vieux-Saint-Laurent a été inaugurée en mars, tout juste avant que le Québec soit mis sur pause en raison du virus. Pour ce qui est de l’aréna Raymond-Bourque, «les travaux vont bien», assure le maire.

La pandémie a ralenti certains dossiers comme celui du plan directeur pour la protection des piétons, dont la présentation a été reportée de quelques mois. Il fait état des efforts qui devront être adoptés pour assurer la sécurité des citoyens et favoriser les déplacements à pied.

Entretemps, diverses mesures comme l’ajout de saillies de trottoirs et des bollards ont été mises en place.

Articles similaires