Saint-Laurent

Nouveau palier pour le soccer laurentien

Trois hommes, directeurs CS Saint-Laurent PLSQ
De gauche à droite : Mateo Cabanettes, Rocco Placentino et Andrea Romanelli. Photo: Mohammed Aziz Mestiri — Métro Saint-Laurent

Le Club de Soccer de Saint-Laurent (CS Saint-Laurent) rejoint la section masculine en Première ligue de soccer du Québec (PLSQ), où il jouera sa première partie au printemps 2022. Le championnat représente le plus haut niveau compétitif dans la province.

La PLSQ a un statut de troisième division, derrière la Première ligue canadienne en deuxième, et la Major League Soccer en premier. Elle a été instaurée en 2012, pour avoir un palier supérieur à la Ligue de soccer élite du Québec (LSEQ).

Si la LSEQ fonctionne avec un système de promotion et de relégation, la PLSQ suit un modèle fermé. «Le championnat sert de débouché vers le plus haut niveau pour les meilleurs footballeurs, qui ont encore besoin de progresser», explique le directeur des compétitions par intérim, Martin Desgroseilliers.

Pour rejoindre la PLSQ, un club soumet un dossier de candidature. La sélection s’opère sur la base des états financiers, de la structure technique et organisationnelle, du projet sportif et de la qualité des terrains de jeu.

La ligue masculine comprend 10 équipes, qui s’affrontent deux fois. Celle en tête du classement à l’issue de la saison remporte le titre et prend part au Championnat canadien de soccer l’année suivante.

Un tournoi à élimination directe se déroule après la compétition régulière, pour remporter la Coupe PLSQ.

Trio

Un vaste chantier s’amorce pour le CS Saint-Laurent. Les trois directeurs — qui ont préparé le dossier de candidature — sont affectés à l’instauration du programme.

Le projet de rejoindre la PLSQ date d’il y a près de cinq ans. «Il fallait attendre, car la majorité de nos meilleurs joueurs étaient encore trop jeunes», relate le directeur sportif, Rocco Placentino.

Il supervise le volet financier du club. Un total de six commanditaires alimentera les caisses. L’équipe s’entraînera au Complexe sportif de Saint-Laurent, et jouera à domicile soit au terrain du collège Vanier, soit au collège de Bois-de-Boulogne.

La sélection des effectifs des équipes primaire et réserve débutera au mois de novembre. La direction entame le recrutement de l’entraîneur principal. «Le plus important pour nous, c’est la maîtrise des quatre moments du jeu : les phases offensives et défensives, et les transitions entre elles», décrit le directeur technique, Andrea Romanelli.

Le CS Saint Laurent en chiffres

Depuis l’arrivée de Rocco Placentino en 2012, le club a connu une importante évolution du nombre de membres et d’équipes prenant part aux ligues compétitives.

Joueurs inscrits

2000
Toutes catégories confondues.
Ils étaient environ 950 en 2012.

Équipes en compétition

61
Le nombre était de 20 équipes compétitives en 2012.

Équipe de niveau élite AAA

12
Le CS Saint-Laurent n’avait pas d’équipe AAA en 2012.

L’objectif à atteindre durant la prochaine saison reste à déterminer. «Nous étudions comment obtenir les meilleurs résultats, tout en assurant le développement de nos jeunes», ajoute M. Romanelli.

La PLSQ autorise tout joueur de 16 ans et plus à disputer les matches. Le CS Saint-Laurent planifie inscrire quelques vétérans dans l’effectif, mentionne le directeur général, Mateo Cabanettes.

«Des anciens du club nous ont contactés pour proposer leur aide, lorsqu’ils ont appris qu’on évoluera dans la PLSQ», termine-t-il.

Les trois directeurs avancent que le bassin laurentien est riche en talents.

Articles récents du même sujet