Saint-Léonard
17:19 9 juin 2021 | mise à jour le: 9 juin 2021 à 17:28 temps de lecture: 3 minutes

Saint-Léonard dévoile son plan pour contrer la violence chez les jeunes

Saint-Léonard dévoile son plan pour contrer la violence chez les jeunes
Photo: Cosmos SantamariaLa mort tragique d’une adolescente de 15 ans suite à une fusillade à Saint-Léonard en février dernier avait lancé le débat sur un contrôle accru des armes à feu

L’arrondissement de Saint-Léonard promet des «actions concrètes», dont l’ajout d’un travailleur de rue et d’intervenants jeunesse, pour calmer la hausse d’incidents violents.

Au total, cinq organismes communautaires bénéficieront d’un soutien financier de 200 000$ afin de réaliser neuf projets en matière de sécurité urbaine.

Ce montant provient en grande partie de l’«investissement exceptionnel» de 1,4 M$ annoncé en mars par la Ville de Montréal. Ces fonds sont destinés à quatre arrondissements confrontés à un regain de fusillades et autres incidents violents, dont l’assassinat d’une adolescente de 15 ans sur la rue Valdombre, près de la rue Jean-Talon Est.

Les sommes doivent soutenir des organismes communautaires actifs sur le terrain pour le développement de projets visant à renforcer la sécurité urbaine.

Ces actions seront mises en place par les organismes et les partenaires de l’arrondissement en collaboration avec le comité stratégique en sécurité urbaine.

Celles-ci s’inscrivent dans le cadre du Programme de prévention de la violence commise et subie chez les jeunes, et se verront octroyer un soutien financier total de 250 000 $.

«L’objectif est d’améliorer la sécurité des jeunes à risque ou qui présentent les premiers signes d’un problème, par la prévention et la réduction de la violence commise et subie. Ceci comprend les violences à caractère sexuel et la délinquance, nous voulons faire également de la prévention d’autres comportements à risque comme l’abus de substances» -Michel Bissonnet, maire de l’arrondissement de Saint-Léonard

Neuf projets soutenus

Plusieurs projets vont se déployer prochainement.

Le Collectif Jeunesse de Saint-Léonard bénéficiera d’un soutien de 75 000 $, notamment pour son projet TAPAJ (Travail Alternatif Payé à la Journée) Saint-Léonard. Ce dernier consiste à offrir des missions de travail rémunérées aux jeunes auprès des commerces et organismes partenaires.

Dans cette même optique, le Bureau Associatif pour la Diversité et la Réinsertion (BADR) et le Club basketball de Saint-Léonard recevront respectivement 25 000 $ et 35 000 $ pour leurs volets sportifs.

Ceux-ci proposeront aux jeunes des activités sportives qui seront un moyen d’aborder les questions et enjeux liés au respect des autres, à la violence et à l’intimidation.

La Maison des Jeunes de Saint-Léonard recevra elle aussi une somme de 75 000 $. L’argent financera deux projets de sensibilisation aux enjeux liés à la violence qui se déploieront à l’école secondaire Antoine-de-Saint-Exupéry.

Concertation Saint-Léonard (17 000 $) et le projet « Ado Communautaire en Travail de rue » (20 000 $) recevront également une aide financière pour des projets sociaux liés à la médiation.

Financement insuffisant

Dans un communiqué paru à la fin mars, l’arrondissement de Saint-Léonard avait affirmé que le montant de 200 000$ accordé par la Ville de Montréal était «insuffisant». Soulignant la gravité des incidents violents qui avaient secoué le quartier (la fusillade sur la rue Jean-Talon, le féminicide sur la rue Dujarié, la fusillade sur le boulevard Robert ainsi que l’agression armée au parc Ferland), les élus avaient exigé un financement récurrent de 750 000 $.

Articles similaires