Monde

Un nouveau service de trottinettes électriques en libre-service lancé à Paris

Un nouveau service de trottinettes électriques en libre-service lancé à Paris
Christophe Archambault/AFP

La start-up européenne Flash a annoncé mardi le lancement d’un service de trottinettes électriques en libre-service à Paris, rejoignant la demi-douzaine d’entreprises proposant déjà ce type de service.

Flash va commencer avec 500 engins qui seront déployés sur les trottoirs du Ve et VIe arrondissements à partir de ce week-end.

«Actuellement il y a une sorte d’euphorie, on ne s’inscrit pas là dedans» a assuré à l’AFP Stéphane MacMillan, cofondateur et directeur France de Flash, qui dit vouloir être «un acteur de poids, pas un acteur de plus».

Car Flash est loin d’être la seule à parier sur l’essor des trottinettes partagées sans bornes (en «free-floating») à Paris. La société américaine Lime a ouvert le bal en juin 2018, suivie de Bird, Bolt, ou encore Wind, soit une demi-douzaine d’entreprises qui proposent des services de trottinettes partagées dans la capitale.

«Tout le monde ne pourra pas continuer à opérer très longtemps», estime Stéphane MacMillan qui mise sur l’extension de Flash dans «une trentaine de villes» françaises d’ici à la fin de l’année pour réussir. Le tout -il l’assure- dans une «démarche de compréhension» des municipalités.

À Paris, Flash prévoit ainsi de déployer «plusieurs milliers» de trottinettes, mais «pas trop», afin de «ne pas déranger l’espace public», avant d’étendre son service à Lyon la semaine prochaine.

Concrètement, les utilisateurs pourront localiser les trottinettes disponibles grâce à l’application sur leur téléphone, et les faire démarrer en flashant un code QR. Le tarif est, comme pour Bird ou Lime, de 1 euro par course plus 15 centimes la minute.

L’entreprise assure également être à l’origine de la création d’une «petite vingtaine» de CDI «en charge de la maintenance» et du rechargement des appareils.

Flash a été fondée à l’été 2018 par l’entrepreneur germano-polonais Lukasz Gadowski. Le service est déjà présent à Madrid, Lisbonne et Zurich et prévoit, en même temps que Paris, de s’installer dans «16 pays et plus de 80 villes». En décembre, elle a réalisé une collecte de fonds de 55 millions d’euros.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *