Arts et spectacles

Musique contemporaine: Walter Boudreau dépose sa baguette

Walter Boudreau Photo: Gracieuseté - Jean-Paul Desjardins

Après 33 ans en tant que directeur artistique de la Société de musique contemporaine du Québec (SMCQ), Walter Boudreau a annoncé son départ de l’organisation. Retour sur le parcours du compositeur, chef et interprète au sein de l’institution mythique.

«J’ai toujours baigné dans la musique!», s’exclame Walter Boudreau quand on lui demande d’évoquer ses débuts dans le monde musical, une question qui paraît presque puérile tant c’était pour lui une évidence.

Il commence l’apprentissage du piano à l’âge de six ans, et continue son chemin dans les études musicales à Sorel pour le piano, puis à Montréal pour le saxophone. Au courant de ses débuts en tant que musicien, il intègre plusieurs orchestres et ensembles. En 1968, il crée l’Infonie, un ensemble qui mêlait musique, danse, peinture et autres disciplines artistiques, en compagnie du poète Raôul Duguay. Dans les années 1960-1970, il suit des cours d’analyse et de composition à l’Université McGill et à l’Université de Montréal.

Au fil du temps, il s’impose comme un compositeur important de la musique contemporaine québécoise, et l’on ne compte d’ailleurs plus le nombre de ses collaborations.

Pas étonnant alors qu’en 1988, on lui propose le poste de directeur artistique de la SMCQ, avec laquelle il avait collaboré plusieurs fois en tant que chef d’orchestre occasionnel.

1988-2021

Comme toute pratique artistique, depuis la fin des années 1980, la musique contemporaine a changé. «Les musiciens ont toujours été à l’affût d’avoir de nouveaux moyens d’expression que cela soit au niveau du langage théorique que de la machinerie qu’on utilise pour s’exprimer», assure Walter Boudreau. La SMCQ continue de s’ouvrir à ces nouveaux moyens d’expression musicale. La technologie a également accompagné l’organisme pour la diffusion en ligne des concerts pendant la pandémie, même si le directeur artistique sortant soutient qu’elle n’égalera pas les performances en présentiel. Mais la captation des concerts permet toutefois de rejoindre un public plus élargi.

Depuis plus de 20 ans, la SMCQ développe un secteur pour accompagner les jeunes dans leur ouverture musicale. «L’avenir est entre les mains de la jeunesse», souligne Walter Boudreau. Cette section propose des ateliers de chant ou de composition, des plateformes éducatives et des spectacles pour les enfants.

J’ai eu la chance pendant ces 33 ans à la direction artistique et musicale de découvrir un répertoire inconnu, insoupçonné […] et cela a été aussi pour moi une source d’inspiration de savoir que je n’étais pas le seul à penser que j’étais génial, mais que j’avais des collègues qui avaient des fichues bonnes idées.

Walter Boudreau

L’ancien directeur artistique mentionne, parmi les projets qui ont été mis en place, des programmes comme la Série hommage, qui met à l’honneur chaque saison une compositrice ou un compositeur contemporain.

Walter Boudreau a aussi fondé en 2003 le Festival Montréal/Nouvelles Musiques (MNM), qui est aujourd’hui l’un des plus grands rassemblements en Amérique du Nord de musique de création contemporaine.

Depuis sa création, la SMCQ a continué de se développer, et elle totalise aujourd’hui plus d’une centaine de concerts, qui comptent des représentations à l’international.

Pour l’avenir

Walter Boudreau espère que le prochain directeur artistique de la SMCQ continuera le travail entrepris. «Je ne remettrai pas un cadeau empoisonné entre les mains de ma succession, assure-t-il. La personne qui sera choisie sera assez intelligente pour reconnaître ce qui a été fait, et pour se poser de nouveaux défis

Pour sa part, Walter Boudreau ne compte pas arrêter la musique de sitôt. Sa retraite de la SMCQ lui permettra de retourner à la composition, qu’il avait quelque peu délaissée ces dernières années, faute de temps. «J’ai 73 ans […] je sens la pression du temps sur mes épaules, et je veux profiter de ces dernières belles années parce que j’ai encore de grands projets de composition que je dévoilerai au fur et à mesure qu’elles se concrétiseront».

Articles récents du même sujet