Techno
03:00 6 octobre 2020 | mise à jour le: 6 octobre 2020 à 17:09 temps de lecture: 6 minutes

Application Alerte COVID au Québec: tout ce qu’il faut savoir

Application Alerte COVID au Québec: tout ce qu’il faut savoir

Le gouvernement du Québec a décidé d’aller de l’avant et d’embarquer dans l’application Alerte COVID du gouvernement canadien. Plusieurs personnes se posent des questions sur celle-ci. Comment ça fonctionne? Est-ce sécuritaire? Quels appareils sont compatibles? Nous faisons le tour de ces questions.

Alors que le Québec est frappé par la 2e vague de la Covid-19, le gouvernement de François Legault a annoncé qu’il allait de l’avant avec l’application: Alerte COVID du gouvernement canadien.

Beaucoup de désinformation circule sur celle-ci, notamment dans des publications Facebook. Certains ont des craintes et se demandent comment ça fonctionne ou si elle est sécuritaire.

Épluchons la question sur tous ces angles.

Applications Alerte COVID Covid-19 coronavirus gouvernement Québec Canada

Comment fonctionne l’application Alerte COVID

Débutons par le fonctionnement de l’application Alerte COVID. Le principe fondamental de l’application est de nous avertir si l’on a été en contact avec quelqu’un qui a contracté la Covid-19.

Pour cela, l’application Alerte COVID utilise le Bluetooth de notre iPhone ou téléphone Android et non pas notre géolocalisation. Pour être plus précis, il utilise un signal Bluetooth à faible consommation (Bluetooth Low Energy / BLE).

Les appareils qui ont l’application et qui sont à proximité s’envoient un code à tous les 5 minutes. Ce code permet simplement de dire que: téléphone A a été près de téléphone B.

Alerte Covid Bluetooth

Les téléphones avec l’application Alerte COVID s’envoie un code anonyme via Bluetooth. Crédit: Numerama.

Une personne qui contracte la Covid-19 doit alors aller le spécifier dans l’application.

La base de données de l’application va alors regarder dans l’ensemble de la liste des codes de traçage (quand téléphone A a dit avoir rencontré téléphone B).

Ceux ayant été à moins de 2 mètres de distance, pendant plus de 15 minutes, d’une personne infectée au cours des 14 jours précédents reçoivent alors une notification pour spécifier qu’ils ont été en contact avec une personne ayant contracté la maladie.

Applications traçage Covid-19 téléphone intelligent

Une personne qui indique avoir contracté la Covid-19 à l’app permet d’envoyer une alerte à ceux qui ont été près d’elle. Crédit: Numerama.

Il est ensuite fortement recommandé d’aller effectuer un test de dépistage et de rester en isolement en attendant les résultats du test.

Questions sur le respect de la vie privée et nos données

La question du respect de la vie privée et de l’utilisation de données est largement soulevée lorsqu’on parle de l’application Alerte COVID.

Que ce soit le gouvernement canadien ou québécois, le but de l’application n’est pas de collecter des données personnelles sur nous. De toute façon quelles informations n’ont-ils déjà pas?

Avec nos impôts notamment le gouvernement connait notre numéro d’assurance social, notre adresse, nos revenus, etc. Même chose pour notre bilan médicale moindrement qu’on est dans le système de la santé.

Aucune de ces informations n’est pertinente pour eux ou pour l’utilisation de l’application.

Il faut aussi soulever l’ironie des inquiétudes pour le respect des données personnelles avec cette application.

À combien d’applications donne-t-on l’accès à notre géolocalisation, nos contacts, notre numéro de téléphone? Pratiquement toutes les applications demandent ces accès et on les donne sans trop se poser de questions.

Facebook et Google! Ce sont des monstres qui gobent nos informations et qui en savent pratiquement plus sur nous que nos gouvernements!

Bref, l’application Alerte COVID s’avère bien plus sécuritaire puisqu’elle N’UTILISE PAS:

  • Notre GPS
  • Notre emplacement
  • Notre nom
  • Notre adresse
  • Nos contacts
  • Nos informations de santé et celles des autres

Le tout demeure entièrement confidentiel et a reçu l’aval du commissaire à la protection de la vie privée du Canada.

Enfin, dites-vous que si vous n’utilisez pas l’application et que vous contractez la maladie, vous allez devoir parler à un fonctionnaire du gouvernement pour lui dire les personnes avec qui vous avez été en contact. Pas mal moins anonyme que de recevoir une notification!

Une application à utiliser sur une base volontaire

Il est important de se rappeler que l’utilisation de l’application Alerte COVID se fait sur une base volontaire.

Personne n’est obligé de l’installer et l’utiliser.

Cependant, pour qu’elle soit le plus efficace possible, il faut un taux d’adhésion élevé.

Si peu de gens l’utilisent, forcément il sera pratiquement impossible de savoir si nous avons été en contact avec quelqu’un qui a contracté la maladie.

Seuls les iPhone et téléphones Android de 5 ans et plus sont compatibles

L’application Alerte COVID se base sur le cadriciel (framework) d’application qu’on conjointement bâtit Apple et Google qui permet au Bluetooth d’estimer la distance entre deux téléphones.

Ce cadriciel est compatible uniquement avec les téléphones lancés après 2015, soit les appareils en mesure de télécharger et utiliser les mises à jour iOS 13.5 ou supérieur et Android 6 ou supérieur.

Malheureusement, si l’on a un téléphone plus vieux que ça et qui ne peut pas avoir l’une de ces mises à jour, nous ne pouvons pas utiliser l’application Alerte COVID.

Une application qui n’est pas parfaite

Bien que l’application Alerte COVID peut faire une belle différence, il reste qu’elle n’est pas parfaite et présente certaines lacunes.

D’une part, on en faisait mention précédemment, mais elle demande un fort taux d’adhésion pour être pertinente.

Il faut idéalement que plus de 80% de la population la télécharge et l’utilise pour qu’elle soit super efficace.

Ensuite, la technologie Bluetooth n’est pas parfaite, surtout le Bluetooth Low Energy (BLE). Oui, il y a une marge d’erreur et il se peut que notre téléphone ne capte pas bien le signal d’un autre appareil.

Bien que le BLE utilise moins de batteries, il reste qu’elle en utilise quand même et qu’on peut voir notre téléphone se décharger un peu plus rapidement.

Il n’y a également pas de risque 0 pour la sécurité de notre appareil, puisqu’il existe des personnes qui exploitent le Bluetooth à des fins malveillantes. N’empêche, aucun cas de grande fraude n’a été répertorié depuis l’instauration de l’application et qu’il demeure toujours important de protéger son appareil avec une solution de protection.

Enfin, les détenteurs d’appareils Android peuvent voir leur localisation être collectée par Google. Il est cependant possible d’empêcher Google de collecter notre localisation en permanence.

En savoir plus sur l’application Alerte COVID

Applications Covid-19 et publications Facebook: démêler le vrai du faux

Articles similaires