Montréal
08:30 2 juin 2021 | mise à jour le: 8 juin 2021 à 11:45 temps de lecture: 3 minutes

Parc du Mont-Royal: la Ville va fermer des sentiers indésirables et revégétaliser

Parc du Mont-Royal: la Ville va fermer des sentiers indésirables et revégétaliser
Photo: Isabelle Bergeron/Métro

Le Service des grands parcs, du Mont-Royal et des sports (SGPMRS) souhaite procéder à des travaux de fermeture et de revégétalisation de sentiers informels indésirables dans deux sous-secteurs du flanc est du parc du Mont-Royal.

Un architecte-paysagiste de la ville a pu expliquer à Métro que ces sentiers officieux créent des désagréments sur les milieux naturels du Parc Mont-Royal appelés fragmentations. Il rappelle que le réseau officiel de sentier est suffisant pour les usagers de la montagne.

Les services de la Ville notent une forte augmentation de l’achalandage avec le contexte sanitaire, les différents parcs de la ville attirent les citoyens. «Les sentiers informels existent depuis longtemps mais avec l’affluence liée à la pandémie, les sentiers ont augmenté de manière considérable, on n’avait jamais vu ça.»

«Cela augmente considérablement les impacts de la pratique d’activités hors sentiers et le piétinement ce qui crée des ouvertures pour des plantes envahissantes, de même que la détérioration des milieux naturels.»

Le dossier du comité exécutif ajoute qu’il y a une menace sérieuse de l’intégrité de certaines plantes rares et vulnérables qui constituent le patrimoine naturel du Mont-Royal.

Deux secteurs du Parc Mont-Royal vont faire l'objet de revégétalisation et de fermeture de sentiers informels.
Deux secteurs du Parc Mont-Royal vont faire l’objet de revégétalisation et de fermeture de sentiers informels.

Les travaux comprendront la fermeture de 3,6 km de sentiers indésirables, la plantation de 4650 végétaux (arbustes et arbres indigènes), l’installation de 4 km de clôtures temporaires (poteaux en «T» et grillage de ferme métallique avec mailles de 152 mm de large) et  l’installation de 300 panneaux de signalisation temporaires.

Les travaux visent donc à contrer le morcellement de la forêt en éliminant les sentiers indésirables. Le projet permet le verdissement et l’augmentation de la biodiversité en plus d’assurer la pérennité des ressources. «Si on n’intervient pas, à terme on perdra la qualité de ces milieux-là. Et si le patrimoine du Parc Mont-Royal est si intéressant c’est parce que ces milieux naturels existent.»

C’est l’entreprise Ventec inc. qui a remporté l’appel d’offres public d’une dépense totale de 553 261,08$ taxes incluses. Elle devra fournir et planter les végétaux ainsi que fermer des sentiers informels indésirables au parc du Mont-Royal.

Le début du contrat est prévu pour juillet 2021 et la fin des travaux pour automne 2021 avec toutefois une marge de manœuvre possible jusqu’au printemps suivant.

Le comité exécutif devrait entériner ce projet en séance municipale, mercredi.

Articles similaires