Soutenez

Jean Cournoyer, rédacteur en chef invité

Photo: Denis Beaumont/Métro

L’ex-ministre de la Fonction publique puis du Travail, dans les années 1970 et communicateur Jean Cournoyer, qui publie son autobiographie Dans le feu de l’action, est notre rédacteur en chef invité aujourd’hui. En plus de commenter l’actualité, il a demandé à notre journaliste Marie-Ève Shaffer de réaliser un reportage sur le placement syndical dans l’industrie de la construction.

Ce qui est révélé dans cette commission, c’est que des gens qui ont prêté serment de fidélité à leur code d’éthique professionnel ont abusé de la confiance que leur titre doit imposer. Le problème, c’est que les sanctions qui peuvent leur être imposées seront sans suite, car ils sont près de la retraite ou l’ont déjà prise. Seront-ils embarrassés de se présenter devant leurs enfants ou devant leurs amis, s’ils en ont encore?

Est-il normal qu’une décision prise en 1975 doive être de nouveau adoptée par l’Assemblée nationale pour avoir quelque effet? C’est pourtant ce qui se produit avec le placement des travailleurs de la construction. On demande le consentement des centrales syndicales sur le contenu d’un règlement dont l’effet est de leur retirer leur plus important atout pour recruter et retenir leurs membres… C’est une solution à un problème qui manque du réalisme nécessaire à son application.

Ce n’est pas comme passer de l’écriture à l’imprimerie mais, tout de même, Apple a certainement réalisé que le iPad Mini répond à un besoin que le iPhone et le iPad ne satisfaisaient pas.

Le problème, avec la chanson J’aime ta grand-mère, c’est qu’ils ne nous montrent pas la grand-mère.
• • •
Ce que j’apprécie dans une chanson, c’est l’histoire qu’elle raconte et l’émotion qu’elle suscite. Voilà pourquoi j’ai de la difficulté avec des chansons que je ne comprends pas.

C’est un beau conflit. Si j’étais ministre du Travail, je n’y mettrais pas le nez dedans cependant… Je suis habitué aux conflits à cinq cennes de l’heure. Traditionnellement, un employeur prend d’énormes risques en passant par-dessus les négociateurs désignés par les membres du syndicat. Je doute fort que les employeurs soient invités à présenter leur offre à l’assemblée générale des membres…

Jean Cournoyer a aussi signé un texte d’opinions intitulé Les bureaux de placement syndicaux

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.