Actualités

Chantiers: entraves à prévoir entre Montréal et les rives cet automne

Chantiers: entraves à prévoir entre Montréal et les rives cet automne
Photo: Josie Desmarais/Métro120 000 véhicules par jour empruntent le pont-tunnel Louis-Hyppolyte-La Fontaine, qui a récemment fêté ses 50 ans. Les travaux actuels devraient prolonger sa durée de vie de 40 ans, selon le MTQ.

Entrer et sortir de l’île de Montréal sera encore plus difficile cet automne à cause des différents chantiers du ministère des Transports. En contrepartie, la Ville de Montréal n’ajoutera pas de nouveaux chantiers aux travaux déjà en cours l’automne 2019.

Des chantiers phares auront lieu cet automne sur six ponts ou tunnels du Grand Montréal. Parmi ceux-ci, le pont Louis-Bisson, dans l’Ouest de Montréal, qui fera face à des entraves «sept jours sur sept» jusqu’à l’hiver.

«Ça va être extrêmement important de planifier ses déplacements parce qu’il pourrait y avoir également des fermetures complètes», affirme la porte-parole du ministère des Transports du Québec (MTQ), Sarah Bensadoun, dans le cadre d’une présentation technique de Mobilité Montréal.

Les premiers travaux d’asphaltage du pont-tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine auront également lieu. La fin des travaux doit arriver en 2024, mais aucune mesure d’atténuation n’a encore été annoncée.

«On voulait terminer les travaux de [l’échangeur] Turcot et les travaux [du pont] Champlain avant de s’attaquer à un monstre, confie Mme Bensadoun. C’est la seule structure de ce type-là dans la province. La planification a été faite de manière à libérer les autres axes.»

Autre secteur à surveiller: celui de l’échangeur des autoroutes 40 et 13. Des chantiers du Réseau express métropolitain (REM), de la Ville et du MTQ y auront lieu.

Le secteur de l'échangeur 13-40
Le secteur de l’échangeur 13-40

«Continuité»

À la Ville, on se félicite d’avoir libéré une portion des artères en chantier cet été. Aucun nouveau chantier n’est prévu pour l’automne.

«On est dans l’univers de la continuité, il n’y aura pas de chantier-surprise. Quelques-uns ont pu être complétés, notamment celui de la rue Viau», explique le porte-parole administratif de la Ville, Philippe Sabourin.

M. Sabourin rappelle d’ailleurs que les artères de Montréal se portent mieux. Entre 2013 et 2018, la proportion de rues «en très mauvais ou en mauvais état» est passé de 55% à 39%.

Plusieurs chantiers en cours se poursuivent partout sur l’Île, entre autres sur les rues Saint-Denis et Saint-Hubert. La fermeture complète sur un portion de Saint-Hubert suit d’ailleurs son cours.

«Ça, c’est un chantier qui avance bien», ajoute M. Sabourin.

Sur l’avenue Papineau, partiellement bloquée vers le nord depuis mai, on prépare un changement important.

«Au retour, mardi, on va basculer du côté ouest. On va maintenir deux voies, mais le nouvel autobus express [445] aura sa voie réservée», a repris le porte-parole.

Réouvertures

Le projet Turcot suit son cours, lui qui doit prendre fin à l’année 2020. Sept réouvertures de bretelles devraient permettre d’améliorer la circulation dans le secteur d’ici la fin de l’année.

Sept réouvertures de bretelles se feront d'ici à la fin de l'année.
Sept réouvertures de bretelles se feront d’ici à la fin de l’année.

«C’est toujours un secteur qui reste chaud. Par contre, il y a quand même eu de bonnes nouvelles. On a ouvert une nouvelle bretelle ce lundi», souligne Mme Bensadoun.

En ce qui a trait au pont Jacques-Cartier, quelques «blitz de fin de semaine» cet automne devraient apporter les dernières corrections au chantier, ajoute la porte-parole.

«Ça pourrait bouchonner de ce côté-là», poursuit-elle.

Consultez la carte des travaux en cours et à venir.