Montréal

Grève du climat: congé de cours pour tous les élèves de la CSDM

Grève du climat: congé de cours pour tous les élèves de la CSDM
Photo: Josie Desmarais/MétroLa présidente de la CSDM, Catherine Harel Bourdon, et le porte-parole du collectif La Planète s'invite au Parlement, François Geoffroy.

La Commission scolaire de Montréal (CSDM) a décrété mardi une «journée pédagogique institutionnelle» sur tout son réseau le 27 septembre prochain, en vue de la grève «historique» pour la crise climatique qui se tiendra à Montréal, un peu partout au Québec et dans le monde.

«L’avenir de la planète, c’est aussi celui de nos enfants. Ce sont nos citoyens de demain», a indiqué mardi la présidente de la commission scolaire, Catherine Harel Bourdon, dans une mêlée de presse.

Elle affirme qu’à travers la ville, bon nombre d’élèves ont récemment montré «avec beaucoup de force et de conviction» qu’ils sont inquiets pour leur futur.

Les jeunes questionnent de plus en plus «l’insuffisance des actions des adultes et des pouvoirs en place face à la catastrophe annoncée», estime Mme Harel Bourdon. «Les scientifiques sont formels face aux dangers qui nous guettent. Comme on enseigne la science à nos élèves, on serait bien mal placés de ne pas agir en conséquence», justifie-t-elle.

«On sentait qu’il y allait avoir des absents. […] Si on dit souvent qu’une commission scolaire n’est pas capable de se tourner sur un dix sous, aujourd’hui on a été capables de le faire.» -Catherine Harel Bourdon

Des mesures, mais des exigences

Tous les élèves n’auront pas de cours lors de cette journée, mais les services de garde au niveau primaire demeureront ouverts. Si la CSDM dit vouloir «comprendre la réalité du 27 septembre», elle s’attend toutefois à voir ses classes remplies lors des vendredis suivants, alors que sont prévues plusieurs autres manifestations environnementales jusqu’en novembre.

«Les parents recevront une lettre à ce sujet cet après-midi, a assuré le directeur général de la commission, Robert Gendron. Pour les autres vendredis, on s’attend à ce que leurs enfants soient à l’école. On veut pouvoir maintenir les journées d’ouverture.»

Au primaire et au secondaire, la journée pédagogique du 24 avril sera transférée au 27 septembre, alors qu’au niveau de la formation professionnelle et adulte, c’est la date du 29 novembre qui sera remplacée, a-t-il soutenu.

«On veut signifier aux élèves qu’ils sont aussi capables d’avoir une action concrète dans leur environnement, leur école. C’est important qu’ils y soient», a illustré Catherine Harel Bourdon.

Jeunes élèves «reconnaissants»

À l’école secondaire Louis-Joseph Papineau, dans le quartier Saint-Michel, l’adolescent de 16 ans Fadner Richardson Dieujuste était tout sourire lors de l’annonce de la nouvelle.

«C’est vraiment une bonne chose, parce qu’on a tous un avis à faire entendre. En environnement, c’est un peu nous qui allons subir l’inaction des adultes d’aujourd’hui. C’est bien de pouvoir faire entendre notre voix, de parler de ce qu’on ressent.» -Fadner Richardson Dieujuste

Sa camarade de classe, Fadneïka Dieula, est du même avis. «Ce n’est pas parce qu’on est jeunes qu’on ne peut pas s’exprimer, soutient-elle. On peut changer les choses, parce que justement, on peut voir à l’avenir.» La jeune militante suédoise Greta Thunberg, qui sera à Montréal le 27 septembre, en est un peu l’exemple parfait selon elle.

Photo: Josie Desmarais/Métro

Pour le porte-parole du collectif La Planète s’invite au Parlement, François Geoffroy, il en va d’une question «de bon sens» de donner congé aux jeunes élèves du Québec.

«Ils ont envie de sortir, de prendre la parole. Le milieu de l’enseignement a l’occasion d’envoyer un signal fort à tous les paliers de gouvernement. Ce serait admirable qu’il le fasse vraiment.» -François Geoffroy

Son groupe exhorte «toutes les commissions scolaires de l’ensemble du Québec» à imiter la CSDM en décrétant elles aussi des journées pédagogiques institutionnelles.

Plus d’une dizaine de syndicats de profs, surtout dans les cégeps, ont déjà voté une grève le 27 septembre prochain.