Art de vivre
06:30 4 septembre 2020 | mise à jour le: 3 septembre 2020 à 10:44 temps de lecture: 4 minutes

Gabrielle: le nouveau trois-en-un du Vieux-Montréal

Gabrielle: le nouveau trois-en-un du Vieux-Montréal
Photo: GabrielleOuvert matin, midi et soir, le Gabrielle s'est donné comme mission de s'occuper des habitant du quartier.

Le Gabrielle est un nouvel établissement situé aux confins de la rue Notre-Dame qui fait office de café le matin, de bistro le midi et de restaurant le soir. On peut aussi s’y approvisionner en produits fins et en plats cuisinés dans la section épicerie.

Après une ouverture retardée en raison de la COVID-19, Gabrielle a finalement ouvert ses portes à deux pas du Square Victoria. La propriétaire Sabrina Kale (Bar Le Confessionnal, Scarlett) et son associée Anne-Catherine Labbé (de la famille propriétaire de la Laiterie Charlevoix) vous y accueillent dès les premières lueurs du jour avec un café du torréfacteur québécois Julius. Un menu déjeuner sur le pouce est aussi disponible, donc que vous ayez envie d’un léger parfait au yogourt, d’un réconfortant sandwich déjeuner ou encore d’une délicieuse viennoiserie de la boulangerie Hof Kelsten, c’est l’endroit où s’arrêter! Un menu brunch sera aussi offert les samedis et dimanches.

comptoir à café Gabrielle
Photo: Gabrielle

Le local est intime et convivial. Le décor, conceptualisé par Sabrina, est à la fois sobre et élégant. Les motifs de carreaux et le jeu des lignes qu’on trouve un peu partout dans le restaurant, ainsi que l’omniprésence du noir, du blanc et des métaux, confèrent de la profondeur au petit local qui offre 15 places au comptoir et une vingtaine de places assises.

Intérieur du café Gabrielle
Photo: Gabrielle

La brigade du Gabrielle

En cuisine, on retrouve deux chefs de talent! Samuel Sauvé-Lamothe (Laurie-Raphaël, Renoir, L’Autre Version, Radicelle) s’occupera d’apaiser les appétits le midi, alors que le jeune Alexis Yale-Soulière (Hoogan et Beaufort) prendra le relais le soir.

Le midi, le chef Sauvé-Lamothe s’inspire de la nature québécoise pour cuisiner des plats aux mille couleurs des légumes d’ici. La carte du midi changera constamment puisque celui-ci ne jure que par des ingrédients frais du marché.

Le soir, le chef Yale-Soulière propose une carte plus recherchée. Comme le démontre le menu actuel, les pâtes fraîches (la spécialité du chef Alexis!) volent la vedette. Les clients du soir auront également le plaisir de déguster des plats cuisinés avec des produits d’ici.

En ce qui concerne le choix des vins, c’est Sabrina Kale qui s’en est occupée. La carte est courte, mais efficace. On trouve en majorité des vins en provenance de la France et de l’Italie. Le Villeveyrac Mérinos 2017, un vin rouge extrêmement aromatique a d’ailleurs été une belle surprise.

«L’appétit vient en mangeant»

Lors de ma visite au Gabrielle, j’ai eu la chance de découvrir le grand talent créatif du chef Sauvé-Lamothe. Sa recherche du parfait accord entre les saveurs et les textures lui permet de transformer un plat simple telle une salade de betteraves en une expérience gustative des plus satisfaisantes. Il a composé cette salade tel un musicien en l’accompagnant de saumon fumé délicatement roulé en rose, de fromage halloumi parfaitement grillé, de quelques petits nuages de crème sure à la ciboulette, de petites tranches de concombre et de salicorne juste sautée. Un plat parfaitement exécuté!

Salade de betteraves
Photo: Maryse Deraîche

Après avoir dégusté cette belle salade, les sens sont en émoi et l’appétit plus grand que lors de l’arrivée. Le chef a de quoi les rassasier! Le risotto à la truffe et aux champignons sauvages est joliment décoré de boutons de marguerite et de poudre de café. Il est presque impossible de ne pas le manger à la cuillère tellement il est savoureux et réconfortant.

Risotto aux champignons
Photo: Maryse Deraîche

Quant au filet de bœuf cuit sous vide qui trône sur un sabayon monté au vin blanc et accompagné de carottes brûlées et de salicorne… il est fabuleux!

Filet de boeuf
Photo: Maryse Deraîche

Sa formation dans les grandes cuisines françaises et sa passion pour les ingrédients d’ici font du chef Sauvé-Lamothe un grand artiste à découvrir. Sa cuisine représente l’essence même de ce qu’est la gastronomie montréalaise.

Gabrielle, au 644 rue Notre-Dame Ouest, à Montréal.

Articles similaires