Caribe Sol
12:57 21 février 2020 | mise à jour le: 25 février 2020 à 12:13

Le «Paris des Caraïbes»

Au cours de ses 500 ans de riche histoire, La Havane a subi d’innombrables transformations. Durant la première moitié du XXe siècle, la capitale de Cuba était surnommée le «Paris des Caraïbes». Voici comment le glamour, la modernité et l’architecture de cette époque ont donné à la destination tropicale son charme français, bien qu’elle ait toujours conservé un caractère qui lui est propre.

Glamour
Pendant les Années Folles, dans les années 1920, Paris respirait la décadence, l’opulence et le glamour. La Havane a rapidement obtenu une réputation similaire alors que se développait le tourisme à la même époque.

La prohibition aux États-Unis, entre 1920 et 1933, rend Cuba très attrayant. Pour les Américains amateurs de plaisir, La Havane devient une destination de prédilection, avec ses casinos et ses discothèques, beaucoup plus proche que le jet set européen.

À son apogée de l’hédonisme, qui a duré jusqu’à la révolution cubaine de 1959, La Havane était un terrain de jeu pour les nantis qui cherchaient à boire, à jouer et à regarder des divertissements racés. Les VIP affluaient au cabaret Tropicana, le pendant cubain du Moulin Rouge au cœur de la scène culturelle des années 1940 et 1950. Des showgirls légèrement vêtues se sont produites pour des personnalités comme le président John F. Kennedy, l’acteur Marlon Brando ou la comédienne et productrice Joan Crawford.

Des icônes hollywoodiennes telles que Clark Gable et Spencer Tracy ont fait de Sloppy Joe’s le bar le plus célèbre de la ville, tandis qu’Ernest Hemingway a avalé des daiquiris au El Floridita. Ava Gardner, Frank Sinatra et Fred Astaire ne sont que quelques-uns des nombreux invités qui ont apporté à l’Hôtel Nacional de Cuba, et à l’ensemble de La Havane, son éclat et sa notoriété.

Modernité
À l’instar de Paris, considérée la capitale de la modernité, La Havane, aujourd’hui connue pour ses charmes d’antan, était à une certaine époque bien en avance sur son temps. Le commerce du sucre a rendu la capitale prospère au milieu des années 1800, finançant la construction de chemins de fer. Ainsi, le port est devenu une plaque tournante qui ouvrait les marchés sur le Nouveau Monde, notamment New York.Les arts et la culture ont également été florissants, avec l’ouverture de salles comme le Teatro Tacón, créé en 1838, l’un des plus grands théâtres du monde.

Par ailleurs, La Havane a été une pionnière sur le plan technologique. En 1900, le tout premier appel téléphonique international a été reçu à La Havane depuis Key West, en Floride. Les câbles télégraphiques entre les deux villes étaient alors les plus longs au monde.

Architecture
Le Paseo del Prado, la rue principale bordée de lauriers qui relie Habana Vieja (Vieille-Havane) et Centro Habana (Havane centre), prend des airs parisiens. Elle passe même devant El Capitolio, un bâtiment inspiré du Panthéon.

La maison Chanel, tombée sous le charme, a transformé le boulevard cubain en passerelle pour le défilé de sa collection estivale, en mai 2016. Les bancs de marbre étaient alors devenus les premières loges des amateurs de mode.

L’artère historique doit sa conception à l’architecte-paysagiste français Jean-Claude Nicolas Forestier, reconnu comme ayant stimulé l’urbanisation de La Havane. Après son arrivée en 1925, il a passé plusieurs années à développer son plan directeur, qui n’a finalement été que partiellement réalisé. Son style se reflète à plusieurs endroits, notamment sur l’Avenida del Puerto (Avenue du Port).

Le boom immobilier, qui a duré du début des années 1900 jusqu’à la fin des années 1950, a donné lieu à un éventail éclectique de styles d’architecture, avec ses théâtres Art déco élégants, gratte-ciels et hôtels.

Autant de points qui ont fait de La Havane pré-révolutionnaire un endroit moderne, avec une classe moyenne en plein essor et un paysage urbain à la hauteur.

Pour explorer davantage la ville historique de La Havane, Caribe Sol recommande de réserver un forfait combiné, avec trois nuits à La Havane et quatre nuits à Varadero.

Pour plus d’informations, contactez votre agence de voyages ou caribesol.ca

Articles similaires