Culture

Métro présente les «Oscars» des pubs du Super Bowl 50

Métro présente les «Oscars» des pubs du Super Bowl 50

À chaque année, des centaines de millions de téléspectateurs se braquent sur leur écran pour regarder l’événement médiatique de l’année, un concours ou des titans se vouent une lutte sans merci pour supplanter leurs adversaires et remporter des millions de dollars.

Nous parlons bien sûr des pubs du Super Bowl. Vendues pour quelque 5 M$ la demie-minute, ces pubs doivent  frapper l’imaginaire collectif pour éviter de tomber dans l’oubli (est-ce que tout le monde se rappelle du lapin Energizer? Non?)

Puisque ces pubs sont considérées comme des oeuvres divertissantes en soi, et puisque la guerre froide que se livrent les publicitaires à chaque année les motive à repousser les limites de ce qui est possible de faire en 30 secondes, Métro a décidé de dresser sa liste des «Oscars» des pubs du Super Bowl 50.

Meilleur film et Meilleure réalisation

Si cette pub de Audi ne tentait pas de vous vendre une automobile de luxe, on pourrait presque dire que c’est un court métrage. Une scène émouvante (oui, oui, nous le jurons!) qui met en scène un ancien astronaute qui tente de revivre ses heures de gloire au volant d’un Audi R8. Ok, ça sonne quétaine, mais vous oublierez tout quand la trame sonore signée feu David Bowie embarque.

Meilleur acteur

Alec Baldwin, pour son interprétation d’Alec Baldwin dans cet pub de Amazon. Pourquoi? Parce que Alec Baldwin est le meilleur acteur de tous les temps. Point final.

Meilleur film indépendant

Death Wish Coffee est une entreprise émergente qui n’aurait pas les moyens de se payer une pub du Super Bowl. Elle a par contre remporté un prix destiné à donner aux PME américaines une chance de faire chanter leur image de marque au Grand guignol du jeu de balle. On croirait presque que c’est un teaser pour une nouvelle série Netflix sur les vikings, mais, hélas, c’est une pub pour une marque de café qui se targue d’avoir 200% plus de caféine que le café du Starbucks (ce qui dépasse en une tasse les recommandations quotidiennes de caféine de Santé Canada. Sans blague.)

Meilleurs effets spéciaux et Meilleur film d’horreur

Un foetus est expulsé d’urgence de l’utérus de sa mère parce qu’il trippe un peu trop sur les Doritos. Nous croyons que c’est le premier chapitre du prochain roman de Stephen King.

Meilleure trame sonore

Des moutons interprètent a capella la chanson Somebody to love de Queen. Parce que c’est le Super Bowl, ça a du sens.

Meilleure comédie

Il faut bien rire du fait que 30 secondes de pub coûtent 5 M$. On pourrait dire ici qu’il s’agit de méta-marketing.

Le prix #ParceQuonEstEn2016

Cette pub pour la Mini Cooper a de loin la distribution la plus inclusive de toutes les pubs du Super Bowl 50. Vous prenez des notes, Hollywood?

Le prix conscience sociale

Budweiser et Colgate ont décidé que tant qu’à payer 5 M$ pour faire de la pub au Super Bowl, il fallait en profiter pour passer un message. Ne gaspillez pas l’eau en vous brossant les dents et buvez avec modération.

Le prix WTF

Ouain… nous sommes sans mots. À chaque année, une compagnie tente de faire parler d’elle en créant une pub «pas rapport», en espérant que la tranche d’âge 15-25 (en d’autres mots, «ceux qui fument du pot») la partageront à leurs amis en disant «Duuuuuude! Lollllllllll!» C’est ce que Mountain Dew… désolé… Mtn Dew a tenté de faire cette année avec sa pub qui fera surement l’objet de plusieurs parodies gossantes sur Youtube dès demain matin.

Le prix recyclage

Quand on a pas d’idées, on peut toujours reprendre celles qui ont déjà fait leurs preuves. Ainsi, Wix ne s’est pas gêné pour reprendre des «classiques» des publicités du Super Bowl dans sa nouvelle pub.