Sports

Un circuit de Manny Machado fait gagner les Padres, 3-1 contre les Giants

Un circuit de Manny Machado fait gagner les Padres, 3-1 contre les Giants
San Diego Padres' Manny Machado (13) hits a solo home run in front of San Francisco Giants catcher Erik Kratz during the sixth inning of a baseball game in San Francisco, Wednesday, April 10, 2019. (AP Photo/Jeff Chiu)

SAN FRANCISCO — Manny Machado a livré le genre de performance mercredi que souhaitent voir les Padres de San Diego.

Machado a brisé l’égalité avec son troisième circuit de la saison dans un gain de 3-1 contre les Giants de San Francisco.

Avec un score de 1-1 en sixième manche, Machado a expédié une balle rapide de Dereck Rodriguez (1-2) par-dessus la clôture du champ droit. Machado a terminé le match avec un coup sûr en quatre présences au bâton et affiche une moyenne au bâton de ,244 avec six points produits.

«Il a commis une seule erreur, a analysé Machado. J’ai été en mesure de profiter de la situation. J’ai frappé quelques balles qui ont donné sur le dessus de la clôture. Je suis heureux que celle-ci l’ait franchie.»

Machado a aussi réussi un difficile attrapé sur un ballon du frappeur suppléant Brandon Belt avec deux retraits en neuvième manche et des coureurs aux deuxième et troisième coussins.

«Nous nous sommes tous mis à hurler dans l’abri. Personne, sauf Manny, ne peut saisir ce coup», a affirmé le gérant des Padres Andy Green.

Un double vainqueur du Gant d’Or, Machado a complété une autre belle pièce défensive en captant du revers un roulant de Yangervis Solarte pour inscrire le premier retrait de la troisième manche. Et son relais au marbre, sur un roulant de Kevin Pillar en cinquième manche, a permis de retirer Erik Kratz.

Wil Myers a fait marquer le point d’assurance grâce à un simple en neuvième manche contre Will Smith, assurant aux Padres une cinquième victoire à leurs sept dernières sorties.

Nick Margevicius (1-1) a récolté sa première victoire en carrière dans les ligues majeures. À son troisième départ, le gaucher de 23 ans a accordé un point et cinq coups sûrs en six manches.

Il n’a donné aucun but sur balles et inscrit six retraits sur des prises, incluant les quatre derniers frappeurs auxquels il a fait face. En cinquième manche, il a cogné un simple pour son premier coup sûr en carrière.

Margevicius a retiré les neuf premiers frappeurs à défiler au marbre, une séquence qui s’est arrêtée à la suite d’un circuit de Pillar, qui compte neuf points produits à ses trois dernières sorties. Avant la longue balle de Pillar, les frappeurs droitiers n’avaient obtenu qu’un seul coup sûr en 27 présences au bâton contre Margevicius.

«Avant le match, j’avais l’impression que mon arsenal de lancers serait efficace. Dans l’enclos, je travaillais sur ma balle glissante, mais elle n’était pas aussi à point que je le souhaitais. Une fois le match commencé, je me suis senti de plus en plus à l’aise. Je me sentais en confiance, très à l’aise.»

Si l’on exclut un match des séries éliminatoires au niveau AA la saison dernière, Margevicius n’avait jamais lancé au-delà du niveau A avant de faire ses débuts dans les Majeures, le 30 mars contre les Giants.

Kirby Yates a été appelé au monticule en neuvième manche et il a récolté un septième sauvetage en autant de sorties.

Rodriguez a alloué deux points et quatre coups sûrs en sept manches de travail, mais les Giants ont tout de même subi un sixième revers en huit rencontres. Les Giants ont perdu leurs quatre séries cette année, dont deux contre les Padres.

Manuel Margot a fait marquer l’autre point des Padres en deuxième à l’aide d’un simple.

Gideon Rubin, The Associated Press