Uncategorized

Pomeranz brille au monticule et les Giants blanchissent les Blue Jays 4-0

Pomeranz brille au monticule et les Giants blanchissent les Blue Jays 4-0
San Francisco Giants starting pitcher Drew Pomeranz (37) works against the Toronto Blue Jays during first inning interleague MLB baseball action in Toronto, on Wednesday, April 24, 2019. THE CANADIAN PRESS/Nathan Denette

TORONTO — Drew Pomeranz n’a donné aucun point en six manches au monticule et Pablo Sandoval a claqué son deuxième circuit en autant de jours dans un gain de 4-0 des Giants de San Francisco contre les Blue Jays de Toronto mercredi au Centre Rogers.

De ce fait, les Giants ont balayé la courte série inter-ligue de deux matchs.

Pomeranz (1-2) a concédé seulement deux coups sûrs et deux buts sur balles. Il a inscrit cinq retraits sur des prises.

Evan Longoria, Brandon Belt et Buster Posey ont fait marquer un point chacun.

À son troisième départ dans l’uniforme des Blue Jays, Clay Buchholz (0-1) a accordé quatre points et six coups sûrs en cinq manches complètes de travail. Il a obtenu deux retraits sur des prises.

Les Blue Jays (11-14) ont dû patienter jusqu’en fin de cinquième manche avant d’envoyer un premier coureur sur les buts, à la suite d’une passe gratuite accordée à Rowdy Tellez.

Teoscar Hernandez a enchaîné avec un simple mais a été retiré au deuxième coussin par un puissant relais du voltigeur de gauche Gerard Parra alors qu’il tentait d’étirer ce coup sûr en double.

Les Giants ont marqué un premier point en quatrième manche grâce à un double de Belt. Sandoval a doublé l’avance des visiteurs avec un puissant circuit en cinquième manche contre Buchholz, un ancien coéquipier avec les Red Sox de Boston.

«J’ai longtemps côtoyé Pablo. Il frappe des lancers qui ne sont pas supposés être claqués avec force», a décrit le droitier des Blue Jays.

Un double de Posey en sixième manche a procuré aux Giants un coussin de trois points et signifié la fin de la journée de travail de Buchholz après 70 lancers.

«J’ai trouvé que Clay a plutôt bien lancé. Il nous a donné une chance (de gagner), a décrit le gérant Charlie Montoyo. Il a lancé des prises, il nous a gardés dans le match. Nous avons tout simplement manqué d’attaque aujourd’hui.»

Longoria a fait marquer le quatrième point des Giants grâce à un double contre Tim Mayza, également en sixième.

Melissa Couto, La Presse canadienne